Quand et pourquoi changer son vieux tableau électrique ?

Partager sur

Vous êtes en pleine rénovation intérieure et vous vous demandez pourquoi et quand remplacer votre vieux tableau électrique ? Mais impossible pour vous de savoir s’il répond encore aux normes électriques en vigueur… La sécurité de votre foyer est pourtant une priorité. IZI by EDF réunit justement dans cet article toutes les informations utiles sur la mise aux normes d’un tableau électrique.

Quand changer mon tableau électrique ?

Un tableau électrique est à changer lorsqu’il est obsolète ou détérioré. Les composants d’un tableau ont hélas une durée de vie limitée et se dégradent dans le temps. En principe, il est donc recommandé de changer de tableau électrique tous les 10 ans.

Lors de la construction d’une maison neuve

Vous construisez votre propre maison ? L’application de la norme électrique NF C15-100 est alors obligatoire. Votre tableau neuf doit être placé dans une gaine technique de logement, et équipé de :

  • 2 dispositifs différentiels au moins, à courant résiduel dont un type A
  • Un disjoncteur par type de circuit électrique
  • Un parafoudre obligatoire selon la localisation de votre maison
  • 20 % d’emplacements disponibles dans un logement individuel et 6 modules au moins pour un logement collectif
tableau-electrique-changer

À l’occasion d’un changement de chaudière (ou d’un autre appareil électrique)

Vous venez de faire l’acquisition d’un nouvel appareil électrique comme une chaudière ? L’installation d’un tel dispositif nécessite dans certains cas le remplacement du tableau électrique. Avant de brancher votre chaudière ou votre lave-vaisselle, demandez-vous si votre tableau dispose du bon nombre d’emplacements disponibles au tableau pour connecter votre nouvel appareil.

Si ce n’est pas le cas, deux options se présentent à vous, au choix :

  • Ajouter un tableau électrique secondaire
  • Remplacer votre coffret par un modèle plus grand (avec plus de modules ou de rangées)

Après 10 ans de fonctionnement du tableau ou lors de la vente du logement

Comme évoqué précédemment, les tableaux électriques présentent un bon état de marche pendant environ 10 ans. Passée la décennie, il est nécessaire de procéder à leur remplacement.

Vous avez pour projet de vendre votre maison ou appartement ? De toute évidence, l’installation électrique de votre logement doit passer au crible, via le diagnostic électrique obligatoire (DEO). Obligatoire depuis le 1er janvier 2009 pour tous les biens de plus de 15 ans, ce diagnostic technique est réalisé par un diagnostiqueur. Notez que l’évaluation vaut 3 ans avant la vente de la maison. Si les résultats de ce diagnostic indiquent une défaillance ou vétusté du système électrique, alors vous devrez mettre aux normes votre installation et certainement changer de tableau électrique !

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

Pourquoi changer de tableau électrique ?

Pour respecter la norme électrique en vigueur, la NF C 15-100

Un vieux tableau électrique qui ne répond pas à la norme NF C 15-100 peut présenter des dangers et provoquer des sinistres. La mise en conformité de votre installation peut nécessiter le remplacement de votre tableau électrique. Il en va de votre sécurité ainsi que de celles de tous les occupants de votre habitation. Vous réalisez de lourds travaux de rénovation intérieure ? C’est l’occasion de mettre aux normes votre installation et de changer de tableau électrique !

Pour gagner en confort

Vous pouvez évidemment décider de remplacer votre ancien tableau électrique pour gagner en confort. Il est aussi possible d’intégrer de nouveaux modules spécifiques à votre tableau, sans le changer (minuterie, contacteur jour nuit, télévariateur…)

La minuterie est un interrupteur électrique très pratique, notamment pour temporiser l’éclairage de cages d’escalier (immeuble collectif) ou couloirs et autres pièces de passage. Elle coupe automatiquement l’éclairage à l’issue d’une durée programmée.

tableau-electrique-encastre

Pour faire des économies

Changer de tableau électrique peut également vous permettre de faire des économies. Un contacteur jour nuit vous permet par exemple de régler automatiquement l’allumage de vos appareils de chauffage, chauffe-eau et autres gros appareils électroménagers. Vous pourrez ainsi régler un radiateur électrique selon les heures pleines et les heures creuses (si contrat de fourniture d’énergie spécifique en HP et HC). De ce fait, vous ne chaufferez votre logement que quand il en aura besoin et ferez des économies.

D’autres modules vous permettent de réaliser des économies comme :

  • Le délesteur électrique
  • Le télérupteur
  • La minuterie modulaire

Comment bien choisir son tableau électrique avant de le remplacer ?

meilleur-tableau-electrique

Le critère le plus important pour choisir un tableau électrique est sa taille. Un tableau est constitué de plusieurs rangées (entre deux et six). Et chaque rangée comporte un certain nombre de modules, c’est-à-dire d’emplacements qui pourront accueillir des appareillages.

Par convention, un module épouse une largeur de 17,5 mm. Et chaque rangée compte entre 13 et 18 modules.

Comment choisir la taille de votre tableau électrique ? Tout dépend de celle de votre logement ! En effet, il est facile de comprendre qu’un grand logement a plus de chances d’accueillir de nombreux équipements électriques. En conséquence, plus un logement est grand, plus le tableau électrique (le nombre de rangées et d’emplacements) doit être important.

Voici trois repères :

  • Pour un logement de moins de 35 m², un tableau électrique de 2 rangées est suffisant
  • Pour un logement de 35 à 100 m², préférez un tableau électrique avec 3 rangées
  • Pour un logement de plus de 100 m², un tableau à quatre rangées (voire plus) est nécessaire

De plus, la norme en vigueur veut que 20 % minimum des emplacements restent libres sur le tableau pour d’éventuels besoins futurs.

Un doute sur la taille de votre tableau électrique ? Un conseil : prévoyez toujours plus grand ! Il serait dommage de devoir changer de tableau électrique parce que vous n’avez plus aucun module disponible…

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

Mon tableau est-il conforme à la norme électrique en vigueur ?

Un tableau obsolète ne saute pas forcément aux yeux, sans connaissances en électricité. Qui plus est, les normes peuvent être difficiles à appréhender et techniques pour un novice. Vous n’avez pas les bases ? IZI by EDF vous donne quelques conseils pratiques !

1. Vérifier la présence d’un disjoncteur général

La première chose à faire est de vérifier que votre installation électrique comporte bien un disjoncteur général.

Cet équipement vous donne la possibilité de couper le courant dans tout votre logement lorsque vous souhaitez effectuer des travaux électriques. Mais le disjoncteur général permet surtout de couper l’électricité lorsqu’il détecte un problème :

  • Une surtension
  • Un court-circuit
  • Un problème sur le réseau…

2. Vérifier la présence de disjoncteurs divisionnaires

La deuxième chose à vérifier est la présence de disjoncteurs divisionnaires. Normalement, votre tableau électrique doit comporter un disjoncteur de protection pour chaque circuit électrique. Son rôle est le même que celui d’un disjoncteur général, à la différence qu’il agit localement sur un équipement ou un circuit électrique (éclairage, chauffage, etc.).

3. Localiser l’emplacement du tableau électrique

Regardez aussi la localisation du tableau électrique. Le tableau s’installe dans l’Espace Technique du Logement (ETEL). L’ETEL mesure en principe 60 cm x 25 cm minimum et contient la Gaine Technique du Logement (GTL) dans laquelle se trouve notamment le tableau électrique.

4. S’assurer de la bonne hauteur du tableau électrique

La norme NF C 15-100 fixe également la hauteur réglementaire de votre tableau électrique. Ainsi, les manettes des disjoncteurs doivent être situées à une hauteur accessible, c’est-à-dire :

  • Entre 0,50 et 1,80 m du sol si vous possédez un coffret avec porte
  • Entre 0,90 et 1,80 m du sol si votre coffret est sans porte

Côté équipements, pour un logement de 35 à 100 m², il faut au moins deux interrupteurs de 25A de type AC et 140A de type A. Enfin, le tableau électrique normalisé par la NF C 15-100 doit être équipé d’une mise à la terre et d’un dispositif parafoudre selon les régions.

Bien entendu, ces observations ne remplacent pas l’intervention et l’expertise d’un spécialiste.

femme tableau connecté maison

Combien coûte la mise aux normes d’un tableau électrique ?

Il n’existe pas de tarif unique pour la mise aux normes d’un tableau électrique. Et pour cause, le prix dépend de votre zone géographique, de l’ampleur des travaux à réaliser ainsi que tu matériel choisi.

Néanmoins, pour vous donner une idée, vous trouverez ci-après un exemple de prix pour un changement de tableau électrique en région parisienne. Le coût d’un remplacement de tableau électrique encastré dans un logement de moins de 35 m² (T1-T1bis : tableau « Schneider Electric », 2 rangées avec 9 modules) est compris entre 1000 et 1200 euros TTC.

manipulation calculette bureau

Optez pour un remplacement du tableau électrique par un professionnel qualifié !

La conformité d’une installation électrique est une question de sécurité. Chaque année, de nombreux accidents domestiques ont lieu à cause d’une installation défectueuse. Ne prenez pas ce risque à la légère car le fonctionnement d’un tableau électrique relève du travail d’un professionnel !

Pour vos travaux d’électricité, faites appel aux services IZI by EDF. L’estimation de vos travaux est réalisée en toute transparence et au prix juste ! Les électriciens de notre réseau sont d’autant plus certifiés Qualifelec, label gage de confiance et de professionnalisme !

Publié le 17 Juin 2020

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

4 commentaires