La méthode 3C pour réussir le tableau électrique

Partager sur

tableau-electrique-methode-3c

Le tableau électrique est l’élément qui rassemble tous les départs et arrivées des circuits d’une installation. Pour éviter que la confusion ne règne parmi les dizaines de fils et choisir la configuration adaptée aux besoins de son logement, il est possible de suivre la méthode 3C pour réussir son tableau électrique. IZI by EDF vous dévoile la marche à suivre.

« C » comme comprendre

La méthode 3C repose sur 3 verbes clés : Comprendre, Choisir, Câbler. Avant de se lancer dans la pose d’un tableau électrique, il est fondamental d’en comprendre les normes qui l’encadrent. Dans un tableau électrique, on retrouve toujours un bornier de répartition de phase (arrivée du courant), un neutre (retour du courant) et un autre dédié au raccordement à la terre. Le tableau électrique est ensuite organisé en plusieurs rangées. Chacune d’entre elles accueille :

  • Un connecteur vertical (liaison entre les borniers phase et neutre et l’interrupteur différentiel. Les borniers de phase et de neutre sont eux-mêmes reliés à l’Appareil Général de Commande et de Protection – AGCP – aussi appelé disjoncteur abonné) ;
  • Un connecteur horizontal (prolonge la phase et le neutre du différentiel vers les disjoncteurs divisionnaires de la rangée) ;
  • Un disjoncteur différentiel ;
  • Des disjoncteurs divisionnaires.

Pour qu’un tableau électrique soit réussi et assure aussi bien la protection des personnes que la répartition du courant, il faudra suivre la norme NF C 15-100. Elle statue notamment sur l’emplacement du tableau électrique. Il ne pourra pas se situer dans une salle de bains et devra intégrer la GTL (Gaine Technique Logement). Cette gaine rassemble tous les équipements électriques de puissance et de communication d’un logement. Elle doit se trouver à l’intérieur de l’habitation ou dans une annexe directement accessible. La norme précise également que le tableau de répartition devra se situer à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,80 m.

« C » comme choisir

La méthode 3C pour réussir le tableau électrique se penche ensuite sur le choix des composants. Si un tableau électrique doit être adapté aux besoins spécifiques d’un logement, la norme NF C 15-100 impose aux électriciens de suivre certaines directives pour le composer. Le tableau électrique devra ainsi obligatoirement être doté :

  • d’au moins 2 interrupteurs différentiels dont un obligatoirement de Type A ;
  • de pas plus de 8 disjoncteurs divisionnaires par interrupteur différentiel ;
  • de circuits d’éclairage et de prises répartis sur les deux interrupteurs différentiels pour préserver une installation partiellement fonctionnelle en cas de problème.

Votre professionnel devra également étudier l’ampleur de votre installation et les appareils qui la composeront pour choisir par exemple entre les différents types de disjoncteurs différentiels présents sur le marché (A, AC ou Hi). Une fois le nombre de circuits défini, il devra élaborer une configuration qui lui permet de laisser 20 % d’emplacements libres pour de futures installations.

Tableau électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Tableau électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Bon à savoir : des éléments supplémentaires à intégrer

Certains éléments du tableau électrique sont facultatifs. C’est le cas du parafoudre qui n’est imposé que dans certaines régions de France, du contacteur (qui permet de faire fonctionner un chauffe-eau uniquement en heures creuses) ou du télérupteur. Ce dernier est associé à un circuit d’éclairage commandé en plus de 2 points différents.

« C » comme câbler

C’est la dernière étape de la méthode 3C pour réussir le tableau électrique. C’est certainement le moment le plus délicat, c’est pourquoi il est préférable de confier cette tâche à un professionnel. En effet, tous les circuits doivent être identifiés et branchés de manière à éviter les croisements et les nœuds. Toutes les prises, appareils et luminaires d’un logement ont un circuit dédié dont les câbles conduiront jusqu’au tableau électrique. Contactez les chargés d’affaires IZI by EDF qui pourront très rapidement vous orienter vers un électricien de votre région. Après avoir coupé l’alimentation grâce à l’AGCP qui se trouve sur le panneau de contrôle, il procédera alors de la manière suivante :

  • Raccordement de tous les fils de terre ;
  • Raccordement de chaque circuit à son disjoncteur divisionnaire ;
  • Pose des connecteurs horizontaux et verticaux ;
  • Identification de chaque circuit.

L’alimentation pourra être rétablie et les différents éléments de l’installation utilisés.

La méthode 3C pour réussir le tableau électrique permet de Comprendre ce dispositif afin de Choisir un équipement conforme avant de Câbler l’ensemble. Pour conduire ce chantier dans le respect de la norme NF C 15-100 et garantir l’efficacité et la sûreté d’une installation électrique, il est recommandé de s’adresser à un professionnel expérimenté.

Tableau électrique

Installation d’un tableau électrique

Publié le 12 Mai 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.