Où placer son tableau électrique ?

Partager sur

tableau-electrique-ou-placer

En matière d’électricité, pas de place au hasard. Ainsi, même lorsque l’on souhaite placer son tableau électrique, il est indispensable de connaître les normes en vigueur. IZI by EDF vous dit tout des règles à suivre pour une installation réglementaire.

À quoi sert le tableau électrique ?

Le tableau électrique est le cerveau de votre installation. C’est à grâce à lui que le courant venu du réseau public va pouvoir être distribué dans tout votre logement. Chaque circuit d’une habitation prend sa source dans le tableau électrique grâce au fil de phase (le plus souvent rouge). Une fois le point à alimenter servi, le câble neutre (bleu) retourne au tableau électrique. Un bornier de raccordement à la terre est également installé sur le tableau électrique. Il permet de connecter les fils vert et jaune de chaque installation, afin d’évacuer un éventuel surplus d’électricité sur un appareil. L’électricité est extrêmement codifiée et vous pouvez faire confiance aux artisans recommandés par les chargés d’affaires IZI by EDF pour appliquer toutes les règles en vigueur.

Bon à savoir : ne pas confondre le tableau électrique et le compteur

Le tableau électrique est différent du compteur électrique. Ce dernier, sert à mesurer votre consommation. Il était autrefois doté d’une roue qui tournait de plus en plus vite lorsque la consommation augmentait. Les compteurs Linky disposent désormais d’un écran permettant d’afficher notamment la consommation en temps réel.

La GTL, le bon emplacement pour son tableau électrique

Pour savoir où placer son tableau électrique, il faut se référer à la norme NF C 15-100. Il peut être installé seul mais, le plus souvent, il intègre la Gaine technique Logement (GTL). Dans les deux cas, ces installations doivent être faciles d’accès et à l’abri de la poussière. Il est préférable de les poser à l’intérieur du logement à proximité de l’entrée. Il reste toutefois possible de placer son tableau électrique ou sa GTL dans un garage ou une annexe. Il faudra disposer d’un accès direct depuis l’intérieur. En revanche, il est interdit de placer un tableau électrique dans une salle de bains. De même, un placard utilisé pour y disposer des vêtements ou des objets ne peut accueillir un tableau ou une GTL.

Tableau électrique

Installation d'un tableau électrique

À quelle hauteur placer son tableau électrique ?

La norme NF C 15-100 donne des précisions sur la hauteur à laquelle il faut placer son tableau électrique. Qu’il soit intégré à une GTL ou pas, il devra être installé à une hauteur comprise entre 0,90 m et 1,80 m. Cela permet d’accéder facilement aux commandes disponibles dans le tableau mais aussi de le mettre à l’abri de dommages pouvant être causés s’il était plus proche du sol. Lorsque le tableau électrique est protégé par un coffret avec porte, il est possible de l’installer à 0,50 m du sol.

Si vous installez votre tableau électrique dans une Gaine Technique de Logement, il faudra veiller à ce que son emplacement n’empêche pas la pose du disjoncteur abonné dans le respect des normes. Ce dispositif doit être situé entre 0,90 m et 1,80 m du sol. Quant à la GTL, elle devra elle-même être intégrée à un espace dédié appelé l’Espace Technique Électrique du Logement (ETEL). Cette zone doit afficher une largeur minimale de 60 cm et une profondeur de 25 cm. Pour les petites surfaces, il est acceptable d’avoir un ETEL dont la largeur soit supérieure de 10 cm à celle de la GTL. L’ETEL est exclusivement réservée aux équipements électriques de puissance et de communication. Il est interdit d’y faire passer des tuyaux de gaz ou des canalisations d’eau.

Que retrouve-t-on dans un tableau électrique ?

Le tableau électrique est organisé en rangées. Chacune d’entre elles est raccordée à un interrupteur différentiel. La norme NF C 15-100 qui régit les installations électriques exige que tous les tableaux électriques soient équipés d’au moins un interrupteur différentiel 30 mA de Type AC et le second de type A. Chacun peut accueillir jusqu’à 8 disjoncteurs divisionnaires associés à autant de circuits. Un interrupteur de Type F peut également être installé pour une rangée réservée au matériel informatique et/ou au congélateur. Ces disjoncteurs limitent le nombre de déclenchements intempestifs que peuvent générer ces appareils. Les interrupteurs différentiels permettent de couper l’alimentation uniquement vers les circuits qu’ils protègent. Ils ne sont pas les seuls éléments que l’on peut retrouver dans un tableau électrique. Il peut aussi accueillir :

Un contacteur

Il s’agit d’un dispositif permettant de ne faire fonctionner certains appareils qu’à des heures données. On l’utilise principalement pour lancer les chauffe-eau durant les heures creuses.

Un télérupteur

Il est associé à un circuit qui peut comprendre jusqu’à 15 interrupteurs branchés en va-et-vient.

Un parafoudre

Il n’est obligatoire que dans certaines régions de France.

Le tableau électrique peut également disposer de deux emplacements pour les prises de courant qui sont associées au boîtier de communication.

Placer son tableau électrique ne peut se faire au hasard, c’est pourquoi il est préférable de confier cette mission à un professionnel. Vous aurez ainsi la certitude que le cœur de votre installation électrique se trouve à l’endroit optimal pour assurer votre sécurité et une parfaite distribution du courant.

Tableau électrique

Installation d'un tableau électrique

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 31 Mai 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *