Nouveau décret pour faciliter l’installation d’une borne de recharge en copropriété

Partager sur

borne-recharge-vehicule-electrique-copropriete

Vous habitez en copropriété et vous souhaitez installer une borne pour recharger votre voiture électrique ? Un décret paru le 29 décembre 2020 joue en votre faveur. Il assoupli les conditions d’application du fameux « droit à la prise ». Découvrez le nouveau cadre pour installer une borne de recharge pour véhicule électrique en copropriété.

Le « droit à la prise » pour tous

Le principe du droit à la prise permet à tout utilisateur d’une voiture électrique de demander à installer un système de recharge sur sa place de stationnement privative. Ce droit s’applique particulièrement aux résidents d’immeubles collectifs.

Le droit à la prise existe depuis 2011. Toutefois, la mise en œuvre de ce droit n’est pas facile. Les particuliers qui souhaitent installer une borne de recharge doivent passer par un parcours fastidieux. Les démarches auprès du syndic de copropriété sont souvent longues et compliquées.

Des évolutions récentes devraient faciliter les démarches des utilisateurs de véhicules électriques. Le nouveau décret 2020-1720 du 24 décembre 2020 est paru au journal officiel du 29 décembre 2020. Les modifications apportées au droit à la prise devraient accélérer le processus d’installation d’une prise de recharge en copropriété. Le gouvernement entend ainsi aplanir les obstacles qui empêchent les particuliers d’engager leur transition énergétique. Voyons de plus près quelles sont les nouvelles dispositions prévues par le droit à la prise 2021.

Bon à savoir : Découvrez noter dossier complet pour savoir comment recharger votre voiture électrique en copropriété.

Deux fois moins de temps pour le syndic

Le point clé du nouveau décret concerne le temps de traitement accordé au syndic de copropriété.

Rappel de la démarche à suivre

Un propriétaire qui souhaite installer une borne doit impérativement informer le syndic de copropriété. Si c’est un locataire qui initie la démarche, il doit également notifier le propriétaire du logement.

En plus de notifier son intention de réaliser les travaux, l’utilisateur doit transmettre des informations complémentaires :

  • Un descriptif détaillé des travaux à entreprendre ;
  • Le plan technique d’intervention ;
  • Le schéma de raccordement électrique.

Le syndic de copropriété doit ensuite se positionner par rapport à la demande.

Décision sous 3 mois

Auparavant, le syndic de copropriété disposait d’un délai de 6 mois pour se prononcer sur la demande d’installation de borne.

Le décret 2020-1720 assouplit considérablement les règles en divisant ce délai par deux. Désormais, le syndic dispose d’un délai réduit à 3 mois. Durant ce délai, le syndic peut :

  • S’opposer au travaux pour un « motif sérieux et légitime ». Dans ce cas, il doit saisir le tribunal d’instance ;
  • S’opposer au projet individuel pour équiper lui-même l’ensemble des places de stationnement de la copropriété.

Si le syndic n’exprime aucune opposition, l’utilisateur peut poursuivre son projet d’installation d’une borne de recharge.

Champ d’application élargi à tous les types de parking

Jusqu’à présent, trois critères étaient nécessaires pour qu’un utilisateur puisse exercer son droit à la prise :

  • Il devait disposer d’une place de stationnement privative dans un parking clos et couvert ;
  • L’installation devait permettre un comptage et une facturation individuelle de la consommation ;
  • La borne installée devait être standard (puissance 3 kVA maximum).

La première condition ci-dessus rendait impossible l’installation d’une borne sur une place de parking extérieure par exemple. Le nouveau décret supprime cette restriction. Le droit à la prise est désormais valable pour tout emplacement de stationnement, qu’il soit :

  • Couvert ou extérieur ;
  • Clos ou ouvert.

L’utilisateur doit toujours financer les travaux

Le décret 2020-1720 ne modifie pas la responsabilité de financement des travaux. C’est encore à l’utilisateur final de prendre en charge les coûts d’achat et d’installation de sa borne de recharge.

Il existe toutefois des aides pour financer l’installation d’un système de recharge pour véhicule électrique dans le résidentiel collectif. À ce jour, on compte notamment deux programmes d’aide :

  • Le programme ADVENIR qui concerne particulièrement l’installation de bornes dans les immeubles collectifs. La subvention est comprise entre 600 et 960 euros.
  • Le crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge. Ce nouveau crédit d’impôt a été mis en place depuis le 1er janvier 2021. Le montant de l’aide peut atteindre 300 euros par borne.

Ces aides gouvernementales viennent donc renforcer les effets de l’assouplissement des conditions d’application du droit à la prise. Et si 2021 était l’année idéale pour passer à la voiture électrique ?

Mobilité électrique actualités

Installation d'une borne de recharge de voiture électrique

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 16 Janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *