Que faire lorsqu’un interrupteur se met à chauffer ou à grésiller ?

Partager sur

interrupteur-chauffe-gresille-que-faire/

En temps normal, un interrupteur est silencieux. Au toucher, il doit refléter la température qui règne dans la pièce où il est installé. Alors, que faire lorsqu’un interrupteur se met à chauffer ou à grésiller ? IZI by EDF vous donne la marche à suivre.

Les raisons qui peuvent expliquer ces dysfonctionnements

Si vous remarquez que votre interrupteur à allumage simple surchauffe ou que votre double interrupteur se met à grésiller, c’est qu’il y a un problème dans votre installation électrique. Ces manifestations peuvent ainsi traduire :

Une usure de votre interrupteur

L’interrupteur est un des éléments électriques les plus sollicités de la maison, aussi, avec le temps, certaines de ses pièces s’abiment ou le bouton quitte sa position normale. Résultat, l’interrupteur grésille.

Une accumulation de poussière

Qu’il soit monté en saillie ou encastré, un interrupteur n’est pas à l’abri de la poussière. Au fil des années, elle peut engendrer une surchauffe.

Un mauvais contact

Si vous remarquez que votre interrupteur grésille ou se met à chauffer alors qu’il vient juste d’être installé, c’est qu’il faut revoir les branchements. Cela arrive aussi avec les interrupteurs plus anciens dont le serrage des fils peut se relâcher.

Une ampoule pas compatible

Si vous avez remarqué que votre interrupteur grésille alors que vous venez de changer l’ampoule qui y est associée, alors vous tenez l’élément perturbateur. Cela arrive rarement, mais il est possible que vous ayez posé une ampoule LED ou fluo-compacte qui n’est pas compatible avec votre interrupteur (dans un logement ancien, par exemple). Pensez également à vous assurer que votre nouvelle ampoule n’est pas trop puissante pour le circuit auquel elle est raccordée. Demandez conseil à un professionnel pour qu’il puisse analyser la puissance des appareils branchés sur le disjoncteur divisionnaire en question.

Sans que l’interrupteur ne surchauffe ou ne grésille, le fait qu’une ampoule tarde à s’allumer quand l’interrupteur est enclenché est un autre signe à surveiller. Il y a en effet fort à parier que les pièces métalliques de votre interrupteur commencent à s’user. Les contacts ne se font alors plus que par intermittence ce qui empêche le courant de parfaitement circuler. Un professionnel pourra s’en assurer et vérifier par la même occasion que le problème ne vient pas des connexions au niveau du luminaire.

Bon à savoir : l’interrupteur variateur, un peu plus chaud que la moyenne

Si vous avez opté pour un interrupteur variateur pour vos luminaires, sachez qu’il sera toujours plus chaud qu’un modèle classique. En effet, le potentiomètre ou gradateur qui y est intégré dégage de la chaleur. Si cet échauffement reste quasi imperceptible et que vous ne remarquez pas d’odeur de brûlé, alors vous n’avez aucune inquiétude à avoir.

Interrupteur qui chauffe ou grésille : pourquoi faut-il intervenir rapidement ?

La plupart du temps, lorsqu’un interrupteur se met à chauffer ou à grésiller, ce n’est rien de grave. Alors, avant que la situation n’empire, il est important de contacter un électricien. En effet, ce petit souci électrique peut très vite causer des courts-circuits ou des dysfonctionnements du luminaire ou de la prise associés. Pire encore, ces surchauffes et grésillements dans les interrupteurs sont également la cause d’incendies.

Lorsqu’un interrupteur commence à montrer des signes de faiblesses, il arrive en effet qu’une étincelle se forme au moment de l’extinction de la lumière. Cet arc de charge est produit au moment où les contacts s’éloignent et que l’électricité peut encore sauter de l’un à l’autre. Une fois la position arrêt sécurisée, le phénomène disparaît. Cependant, les innombrables répétitions de cette petite étincelle détériorent les points de contact dont l’aspect noirci traduit ces micro-combustions successives. Il est alors possible qu’un incendie se déclenche.

L’intervention d’un professionnel pour sécuriser votre installation

Les manipulations sur le réseau électrique exigent précaution et expertise, particulièrement lorsqu’il y a un dysfonctionnement. Pour éviter tout risque d’électrocution lorsqu’un interrupteur se met à chauffer ou à grésiller, il est donc préférable de faire appel à un spécialiste. Après avoir coupé le disjoncteur général et démonté l’équipement défaillant, il pourra poser un diagnostic précis et agir en conséquence.

Si aucune trace de brûlure n’est constatée, il commencera par un dépoussiérage avant de resserrer les fils de l’interrupteur. Si le problème de faux contact persiste, il devra remplacer l’interrupteur. De même, si l’équipement n’est plus aux normes, est oxydé ou a été noirci par des étincelles, la pose d’un nouvel interrupteur sera conseillée.

Lorsqu’un interrupteur se met à chauffer ou à grésiller, c’est qu’il est temps de demander l’avis d’un électricien professionnel. Traité à temps, ce petit dysfonctionnement peut très vite être réparé sans que cela ait de conséquence sur votre installation électrique ou votre sécurité.

Devis Installation d'interrupteurs

Publié le 28 Janvier 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *