7 étapes pour changer un interrupteur

Partager sur

Comment changer un interrupteur facilement ?

Votre interrupteur est défectueux, obsolète ou s’intègre mal dans votre décoration ? Qu’il ne fonctionne plus ou que vous souhaitiez le remplacer pour des raisons esthétiques, vous pouvez changer votre interrupteur sans faire appel à un professionnel. Attention toutefois, une intervention sur un circuit électrique reste délicate : même si l’opération est simple, vous devez respecter quelques principes de sécurité de base et utiliser les outils adéquats. IZI by EDF vous explique la marche à suivre en 7 étapes.

Préparer les outils et l’équipement nécessaire

Pour remplacer un interrupteur, vous allez avoir besoin des outils suivants :

  • Un tournevis d’électricien
  • Une pince à dénuder ou un cutter
  • Une pince coupante isolée
  • Un niveau à bulle
  • Un tournevis testeur ou multimètre
Interrupteur

Installation, remplacement d'un interrupteur différentiel

Même avec un circuit coupé, une tension résiduelle peut représenter un risque d’électrisation. Mieux vaut donc vous équiper correctement :

  • Une paire de gants isolante
  • Des chaussures pour éviter toute fuite de courant vers la terre

Couper le courant électrique correspondant au circuit de l’interrupteur

Le changement d’un interrupteur ne requiert aucune connaissance particulière mais oblige néanmoins à respecter les règles de base de la sécurité électrique. La mise hors tension du circuit de l’interrupteur est ainsi un préalable essentiel à toute manipulation.

Comment identifier le disjoncteur divisionnaire correspondant à l’interrupteur ?

Si votre tableau électrique est aux normes, chaque disjoncteur est équipé d’un petit sticker indiquant le circuit qu’il sécurise. Le disjoncteur divisionnaire correspondant aux interrupteurs est facilement repérable grâce à un sticker représentant une ampoule.

Selon la taille de votre habitation, il est possible qu’il y ait plus d’un disjoncteur sécurisant les ampoules. Si vous n’êtes pas sûr du disjoncteur à abaisser, commencer par tester les circuits : allumez l’éclairage correspondant à l’interrupteur à changer, puis faites basculer les différents disjoncteurs représentant une ampoule.

Couper le disjoncteur adéquat avant toute intervention sur le circuit électrique

Par ailleurs, si votre tableau électrique n’affiche pas les symboles de chacun des circuits, vous pouvez procéder par élimination grâce à l’information chiffrée présente sur les disjoncteurs. Les circuits correspondant à l’éclairage ont en principe une intensité nominale de 16 ou 10 ampères, notée C16 ou C10.

Démonter l’interrupteur à remplacer

Dès que vous avez mis hors tension le circuit d’éclairage correspondant à l’interrupteur à changer, vous pouvez passer à la phase de démontage :

  • Afin d’avoir accès au cadre de l’interrupteur, commencez pas déboîter la façade en créant un effet de levier grâce au tournevis.
  • Dévissez ensuite les vis de fixation du cadre : celles-ci le maintiennent au mur grâce à des griffes ou sont directement vissées dans le boîtier d’encastrement.
  • Quand le cadre est libéré du mur, laissez pendre l’interrupteur au bout des fils électriques.
  • Avant de débrancher les différents fils, vous pouvez vérifier l’absence de tension grâce au multimètre ou au tournevis testeur. Pour utiliser ce dernier, pointez-le sur les différents raccordements de l’interrupteur et appuyez sur le bouton poussoir : sa lampe interne s’allumera en cas de tension.
  • Après vous être assuré que l’électricité ne circule pas, vous pouvez débrancher les fils électriques des bornes de l’interrupteur.

Dénuder les fils électriques

Cette étape est optionnelle mais peut être importante si vous constatez que la partie dénudée des conducteurs est trop courte ou endommagée. Si elle vous semble trop longue, vous pouvez simplement supprimer une petite section à l’aide d’une pince coupante. Pour dénuder un fil, voici la marche à suivre :

  • Si le fil est endommagé, commencez par supprimer une section à l’aide de la pince coupante. Coupez uniquement la partie abîmée : il est important de garder une bonne réserve de câble pour les installations futures.
  • Vous devez ensuite régler votre pince à dénuder : à l’aide de la vis de réglage, rapprochez ou éloignez les entailles en V. Pour effectuer un bon réglage, tenez uniquement compte de l’épaisseur de l’âme du câble, c’est-à-dire le fil de cuivre. Dans un circuit d’éclairage, ce fil fait normalement 1,5 mm de large.
  • Une fois que la pince est correctement réglée, positionnez-la à une distance adéquate par rapport à l’extrémité du câble : la section en cuivre ne doit pas dépasser une fois le câble raccordée à la borne. Une distance de 5 mm est conseillée pour ce type d’installation.
  • Tenez solidement le câble d’une main et tirez la pince vers vous de l’autre main pour dénuder le câble.

Si vous n’avez pas de pince à dénuder, vous pouvez utiliser un cutter en coupant prudemment la gaine de protection sur 5 mm.

Raccorder le nouvel interrupteur

Un rappel sur le fonctionnement de l’interrupteur s’avère utile pour comprendre les branchements à effectuer. Le rôle d’un interrupteur est de laisser le courant électrique passer quand on veut actionner l’éclairage et de l’interrompre lorsque l’on souhaite éteindre. C’est ainsi que le fil que l’on connecte à une borne de l’interrupteur et celui qui repart vers l’éclairage est le conducteur de phase.

En installant votre nouvel interrupteur, vous constaterez la présence d’un schéma vous aidant à effectuer les raccordements adéquats. Comme la majorité des interrupteurs peuvent être utilisés comme va-et-vient, vous constaterez qu’il y a souvent trois possibilités de branchement, respectivement notées L, 1 et 2.

Raccorder un interrupteur simple

  • Pour un interrupteur simple, commencez par raccorder le conducteur d’arrivée de la phase vers la borne de couleur rouge (ou notée L). Selon le modèle que vous avez choisi, il faudra clipser ou visser le fil.
  • Raccordez le second fil sur la borne 1 pour une utilisation classique. En principe, le raccordement sur cette borne permet une utilisation intuitive : on actionne l’interrupteur vers le bas lorsque l’on souhaite allumer la lumière et vers le haut quand on veut éteindre. Si les interrupteurs de votre habitation ont un fonctionnement contraire, raccordez le second fil sur la borne 2.

Raccorder un interrupteur va-et-vient

Le branchement d’un interrupteur va-et-vient implique logiquement de manipuler deux interrupteurs différents :

  • Commencez par connecter la phase sur la borne rouge ou notée L du premier interrupteur.
  • Toujours sur le premier interrupteur, branchez les fils de navette, généralement marron, sur les bornes 1 et 2.
  • Sur le second interrupteur, raccordez le retour lampe sur la borne L, puis les fils de navette sur les bornes notées 1 et 2.

Raccorder un interrupteur double allumage

Le cas d’un interrupteur commandant deux éclairages à l’aide de deux boutons poussoirs est un peu plus complexe. Techniquement, ce type de mécanisme est composé de deux interrupteurs électriques, avec un conducteur de phase commun aux deux interrupteurs ; c’est pour cette raison que chacun des deux interrupteurs contient deux bornes L. La connexion des fils se fait comme suit :

  • Commencez par connecter la phase sur la borne L  ou rouge du premier interrupteur.
  • Connectez le second fil de phase sur la deuxième borne L du premier interrupteur, puis sur la première borne L du second interrupteur.
  • Raccordez à présent les conducteurs dirigés vers les lampes dans les bornes notées 1 de chacun des interrupteurs.

Quel que soit le type d’interrupteur que vous avez installé, n’oubliez pas de tester le bon raccordement des conducteurs en tirant légèrement sur les fils : ils doivent rester correctement en place.

Insérer le nouvel interrupteur

Après avoir terminé les raccordements et testé leur bonne solidité, vous allez pouvoir fixer le nouvel interrupteur dans le mur.

  • Commencez par réaliser une petite boucle avec les fils afin de faciliter l’insertion de l’interrupteur dans son boîtier d’encastrement.
  • Positionnez l’interrupteur dans son boîtier, puis serrez les vis afin de solidariser l’ensemble.
  • A l’aide du niveau à bulle que vous positionnez sur la tranche du cadre, vérifiez l’horizontalité de votre installation et corrigez-la si c’est nécessaire.
  • Enfin, contrôlez la solidité de la fixation en tentant de faire jouer l’interrupteur. S’il n’y a pas de jeu, vous pouvez terminer l’installation en clipsant la façade.

Tester le nouvel interrupteur

Pour des raisons de sécurité, il est essentiel de remonter l’ensemble des éléments de l’interrupteur avant de procéder à des essais. Lorsque votre interrupteur est correctement installé, vous pouvez remettre sous tension le circuit d’éclairage auparavant coupé. Actionnez finalement l’interrupteur afin de vérifier son bon fonctionnement. Si votre installation est bonne, l’interrupteur permet d’allumer et d’éteindre la lumière sans effort.

Tester le bon fonctionnement d'un interrupteur

En revanche, si les raccordements ont été mal réalisés, vous pouvez constater différents dysfonctionnements :

  • Un éclairage défaillant avec un phénomène de scintillement
  • Une lampe qui reste éteinte et qui s’allume sensiblement en forçant sur le bouton poussoir
  • Une ampoule qui reste allumée malgré un interrupteur fermé

Les deux premiers dysfonctionnements proviennent d’un mauvais raccordement entre les conducteurs et les bornes de l’interrupteur. Le troisième signifie que le fil de phase et la navette lampe sont sans cesse connectés, maintenant le circuit électrique en tension permanente. Dans tous les cas, vous devez recommencer l’opération en coupant le disjoncteur puis en démontant l’interrupteur pour vérifier vos raccordements. En cas de doute ou de difficultés persistantes, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Interrupteur

Installation, remplacement d'un interrupteur différentiel

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Publié le 15 Mars 2021

Installation, remplacement d'un interrupteur différentiel

⏱️ Votre estimation en 2 minutes

Obtenir mon estimation

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs requis sont annotés par un *