Quelles sont les différentes protections électriques pour votre logement ?
Règlementation & normes électriques

Quelles sont les différentes protections électriques pour votre logement ?

Lecture en 5 min

Publié le 13 Janvier 2022

Avec nos intérieurs toujours plus connectés et modernes, les besoins en électricité sont toujours plus grands. Il faut donc que votre logement soit équipé de différentes protections électriques pour vous permettre d’y vivre en toute sécurité.

Les différentes protections de votre tableau électrique

Le tableau électrique est le système nerveux de votre installation, c’est là que vous retrouverez la plupart des différentes protections électriques de votre logement.

  • Le disjoncteur différentiel : Il assure la protection de vos matériaux : comme l’éclairage, le chauffage, etc., de plus il détecte les surintensités. Il est placé derrière l’interrupteur différentiel. La partie différentielle protège les personnes contre les courants de fuites qui apparaissent en cas de dysfonctionnement.
  • Le porte-fusible : Le fusible est capable de couper l’alimentation en cas de court-circuit. Selon sa sensibilité, il déclenche aussi parfois sur une surintensité prononcée. Ici, aucun moyen de réarmer directement, il faudra remplacer le fusible. En outre, il ne protège que l’installation et pas les personnes.
  • L’interrupteur différentiel : Souvent placé en tête de ligne sur votre tableau, il a un calibre différentiel plus élevé que le disjoncteur pour permettre une certaine sélectivité afin de ne pas couper toute l’installation en cas de problème.

Comment fonctionne un différentiel ?

Le fonctionnement du différentiel est assez simple à comprendre. Le courant passe par 2 fils, la phase et le neutre. La valeur du courant entrant et sortant doit être identique, sinon, on parle de fuite de courant. Elle peut se produire pour diverses raisons, comme un dysfonctionnement d’un moteur, une rupture d’isolation électrique ou le défaut d’un fil.

Une partie du courant va alors transiter par le conducteur de terre (le fil vert jaune). C’est pour cela que la terre doit être correctement installée et avec une valeur dans la norme. Le différentiel va alors percevoir la différence de courant entre la phase (courant entrant) et le neutre (courant sortant). Il va alors couper l’alimentation du circuit. Sa valeur de 30 mA permet de préserver la vie d’une personne qui serait en contact avec ce courant de défaut.

Les différentes autres protections électriques de votre logement

Si on parlait un peu du parafoudre ? Comme son nom l’indique, il est là pour protéger de la foudre. N’oubliez pas de la changer s’il a servi déjà une fois, car le dispositif est à usage unique. Il faut aussi noter que votre installation ne l’intègre pas forcément. Il existe une multitude de règles à ce niveau. Par exemple, il est placé en première ligne, pour bien protéger votre tableau électrique. C’est lui la première protection qui doit intervenir.

Face à la puissance de la foudre, rien ne résiste. Il faut donc que ce dispositif intervienne en premier. Le principal risque en cas d’orage est l’incendie. La puissance de la foudre fait fondre les isolants et provoque de graves courts-circuits. Le parafoudre doit canaliser cette puissance et souffler l’arc électrique pour éviter sa propagation dans votre installation.

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux
comment fonctionne différentiel sécurité

Que dit la norme NF C 15-100 sur les différentes protections électriques de votre logement ?

La norme NF C 15-100 encadre les règles des installations électriques modernes. Vous y trouverez toutes les informations pour établir votre installation, notamment les différentes protections électriques de votre logement.

Les différentes protections électriques pour les logements neufs

Quand vous construisez votre maison, ou que vous acquérez un appartement neuf, il est indispensable que votre installation soit conforme et pour cela elle doit être à la norme NF C 15-100 qui est obligatoire.

La norme impose que chaque circuit puisse être isolé. Il faut aussi respecter certains seuils d’ampérage en fonction du type de circuit. Par exemple, un disjoncteur 10A pour l’éclairage, 16A pour des prises de courant classiques, etc.

Pour les logements anciens ou de rénovation

Si vous achetez un logement ancien ou en rénovation, il sera certainement nécessaire de faire des travaux, pour que celle-ci respecte la norme NF C 15-100. Généralement, on conseille de refaire l’installation électrique, cela vous évitera de mauvaises surprises. Voici les cas ou il est obligatoire d’avoir la norme NF C 15-100 :

  • construction neuve
  • construction d’une extension
  • rénovation totale.

Les différents éléments de votre installation électrique

Comme vous le savez un tableau électrique est composé de plusieurs éléments, pour que votre installation soit à la norme, que tout fonctionne parfaitement bien. Il s’agit aussi de l’assurance d’avoir une installation sûre.

Le compteur électrique

Comme vous le savez, le compteur électrique ne fait pas partie du tableau électrique. Il sert à la quantification de votre consommation, mais possède aussi la faculté de couper l’alimentation, principalement en cas de dépassement de la puissance souscrite. De plus en plus, les anciens modèles sont remplacés par le compteur Linky.

Le tableau électrique

On peut aussi l’appeler tableau de répartition, il est tout simplement le point d’arrivée de tous les circuits électriques qui existe dans votre logement. Celui-ci est branché sur le disjoncteur principal, pour pouvoir répartir l’électricité dans toutes les pièces de votre habitation. Il n’a pas de rôle direct dans la sécurité de l’installation, mais il contient tout ce qui est nécessaire.

Le disjoncteur différentiel

Comme nous l’avons vu plus haut, son rôle est central l dans la sécurité de l’installation et des occupants du logement.

La mise à la terre

Elle permet d’évacuer le courant qui fuit et sa détection par le différentiel. La terre est soumise à certains critères. C’est la valeur ohmique (la résistance) qui permet d’établir si votre terre est de bonne qualité ou non. Une terre de mauvaise qualité va général gêner la détection et donc, diminuer l’efficacité des organes de sécurité.

Les circuits électriques

Les circuits électriques forment une boucle dans votre tableau électrique. Un circuit électrique peut alimenter un ou plusieurs appareils.

Du point de vue de la sécurité, le fil ne présente aucun risque particulier si son isolant n’est pas sectionné ou craquelé (ce qui arrive avec le temps). La plupart des problèmes se produisent au niveau des connexions. Si elle n’est pas assez serrée, il va se produire des micros arcs électriques qui vont augmenter la température localement et accroître le risque d’incendie.

Les récepteurs et les protections électriques

Ce qu’on appelle les récepteurs, ce sont les plafonniers, les appareils électriques ou les prises de courant qui sont situés à l’extrémité d’un circuit électrique. Leur conception permet d’accroître encore la sécurité des utilisateurs.

Par exemple, ils intègrent une masse reliée à la terre pour permettre la détection du courant de fuite par le différentiel. Dans d’autres cas, ils sont munis d’une double isolation pour éviter les fuites de courant. On retrouve alors un double carré sur la plaque signalétique de l’appareil.

Pour tous vos travaux électriques, faites appel à IZI by EDF.

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

2 commentaires

  • jean pierre says:

    Bonjour qu’elle est la marche à suivre lorsqu’un disjoncteur différentiel disjoncte régulièrement? comment trouver la source de ce disjonctement et y remédier SVP ? MERCI

    • Avatar photo Marine G says:

      Bonjour,

      Un appareil électrique peut provoquer un courant de fuite, notamment en l’absence de mise à la terre, et faire disjoncter le différentiel. Pour identifier la panne, essayez de désarmer tous vos disjoncteurs et de débrancher vos appareils électriques. Réarmez les disjoncteurs au fur et à mesure en rebranchant en même temps un par un les appareils. Le dernier appareil branché qui fera sauter le différentiel pourrait être à l’origine de la panne.
      Si vous n’arrivez pas à trouver l’origine de la disjonction, ne prenez pas de risque et faites appel à un professionnel. Il faudra peut-être changer le module au tableau.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !