Objectif 2030 électrification des taxis et VTC - IZI by EDF
Les taxis et VTC en voie d’électrification ?
Actualites

Les taxis et VTC en voie d’électrification ?

Lecture en 3 min

Vous l’avez sans doute remarqué : de plus en plus de taxis et VTC sont désormais tout-électrique, reléguant les véhicules thermiques au second plan. L’engouement autour de la voiture électrique n’est pas uniquement le fait d’un durcissement législatif, ni seulement un moyen de réduire la pollution urbaine. Taxis indépendants et mastodontes du secteur en France – tels que Taxis G7 et Uber – sont aussi unanimes sur les économies réalisées au quotidien (recharge électrique, entretien réduit…), et s’engagent dans l’électrification de leur flotte de véhicules ! Le point sur l’électrification des taxis et VTC dans cet article !

Achat d’un taxi électrique, borne de recharge, frais d’entretien… Quels avantages ?

Rien qu’à Paris, non loin de 50 000 taxis et VTC circuleraient quotidiennement dans les rues de la capitale. Pour les chauffeurs de taxi et VTC déjà convaincus, passer à l’électrique présenterait des avantages considérables

  • Des aides pour l’achat d’une voiture électrique : bonus écologique à 6000 € pour un véhicule neuf et à 3000 € pour un véhicule d’occasion, prime à la conversion, aides régionales et/ou municipales (mairie de Paris par exemple)… Et par extension le crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge à domicile.
  • Des frais d’entretien réduits (quand les véhicules thermiques doivent être entretenus régulièrement, surtout lorsqu’on fait beaucoup de route).
  • Une recharge en électricité à domicile jusqu’à 4x moins cher qu’un plein en carburant (à distance parcourue égale), selon le modèle de véhicule.
  • Un certain confort, autant sur la conduite, que le bruit et même les odeurs… améliorant la qualité de vie au travail !

Si nombre de professionnels déplorent le coût élevé des véhicules électriques, beaucoup se félicitent à contrario des économies réalisées à la fois sur la maintenance et sur la dépense en carburant/énergie… Permettant d’absorber le coût du taxi à l’achat !

lien redirection

Rechargez en toute sérénité votre taxi électrique à la maison

Installez une borne à domicile avec IZI by EDF et rechargez les batteries de votre taxi ou VTC !

Je découvre IZI

Un quota minimum imposé de véhicules à faibles émissions pour les taxis et VTC 

La Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) représente une avancée significative en matière de transition vers la mobilité électrique au sein des flottes d’entreprises dépassant les 100 véhicules. 

Le décret 2021-1600 a notamment permis d’établir un seuil minimal de véhicules à faibles émissions pour les entreprises de transport de personnes, de type taxis et VTC. L’objectif ? Les engager dans l’adoption de solutions plus propres – des véhicules électriques ou hybrides rechargeables – et ainsi réduire les émissions de gaz à effet de serre, les oxydes d’azote et les particules fines… Dont les véhicules thermiques sont tenus en partie responsables.

Concrètement, les sociétés de taxis et VTC sont contraintes à respecter un taux minimal de véhicules à faibles au sein de leur flotte automobile, à hauteur de : 

  • 10% d’ici 2024 ;
  • 20% d’ici 2027 ;
  • 35% d’ici 2029.

Parmi les acteurs majeurs de ce secteur, Taxis G7 a d’ores et déjà entrepris une conversion significative d’une part importante de ses véhicules thermiques en hybrides rechargeables.

tableau bord interieur tesla

Quant à Uber, travaillant avec de nombreux chauffeurs indépendants, l’entreprise leader en France des VTC, s’engage dans un processus de sensibilisation de ses administrés. Uber ne se limite pas à cela : des aides financières sont aujourd’hui accessibles à tout conducteur VTC qui souhaiterait faire le pas sur la mobilité électrique. Seules conditions : les chauffeurs doivent justifier d’une activité de 8 semaines au moins, réaliser 150 courses minimum et avoir au minimum cumulé 300 € d’enveloppe.

Les taxis de Londres et de New York bientôt 100 % électriques ?

Si en France, à Paris notamment, nous sommes encore aux balbutiements de l’électrification des taxis et des VTC, les villes de New York et de Londres montrent, elles, la voie. 

A New York, les autorités se sont fixées pour objectif d’atteindre les 5% de voitures électriques parmi les VTC et les Yellow cabs de la ville en 2024, avec l’ambition d’atteindre même les 100% à l’horizon 2030. 

Le plan intitulé Green Ride devrait concerner des milliers de véhicules, près de 80 000 voitures ne serait-ce qu’en comptant les chauffeurs Uber et Lyft, les deux leaders du VTC à New York.

Outre-Manche, le célèbre Black cab de Londres passe lui aussi à l’électrique. Plus de la moitié des taxis noirs londoniens roulerait désormais à l’électrique, soit l’équivalent de 7000 taxis électriques TX de LEVC. Côté VTC, Uber a annoncé vouloir électrifier 100% des Véhicules de Tourisme avec Chauffeur (VTC) d’ici 2025 dans la capitale anglaise.

cta offre

Carburer à l'électrique n'a jamais été aussi IZI !

J'installe une borne

Cet article vous a-t-il été utile ?

Partager cet article sur les réseaux

Un commentaire, une question ?

Posez votre question

Laisser un commentaire

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

2 commentaires

  • Article très intéressant

    1. oui tout à fait