Normes électriques de la salle de bains : ce qu’il faut savoir

Partager sur

Normes électriques

Connaissez-vous les normes électriques de la salle de bain ? Lorsque l’eau et l’électricité cohabitent dans une même pièce, les risques d’électrisation sont nombreux. C’est pourquoi, en cas d’installation ou de rénovation électrique dans une salle d’eau, il est impératif de respecter les contraintes imposées par la réglementation en vigueur. Pour vous aider à y voir plus clair, IZI by EDF fait le point sur l’importante norme électrique de la salle de bains.

La NF C 15-100 et la règle des volumes

La norme NF C 15-100 réglemente les installations électriques dans les locaux à usage d’habitation. C’est donc elle qui définit les règles de sécurité à respecter lorsque l’on réalise des travaux électriques dans une salle de bain.

La norme des salles de bain établit différentes règles en fonction de la position d’un élément dans la pièce. Elle distingue ainsi 3 différents volumes dans la salle de bain : 0, 1, 2. Dans chaque volume, certains équipements électriques sont autorisés, tandis que d’autres sont interdits.

• Le volume 0 indique la zone la plus sensible du point de vue électrique. Il désigne l’intérieur de la baignoire ou du receveur de douche.

• Le volume 1 se rapporte à l’espace au-dessus de la baignoire ou du bac à douche jusqu’à une hauteur de 2,25 m.

• Le volume 2 s’étend sur 60 cm autour du volume 1.


Bon à savoir : dans le cas d’une douche à l’italienne, le volume 0 désigne l’ensemble du fond de la douche sur 10 cm de hauteur. Le volume 1 est défini par un rayon de 1,20 m autour du point de référence. Pour simplifier, retenez que le point de référence correspond au point de raccordement entre le flexible de votre douchette et le mitigeur. La limite en hauteur reste de 2,25 m ou monte jusqu’à la pomme fixe si celle-ci est installée plus haut.


La norme définit également deux autres zones :

• Le “volume caché” qui correspond à l’espace situé sous le receveur de douche ou la baignoire ;

• Le “hors volume” qui désigne tous les espaces en dehors des volumes décrit précédemment. Cette zone n’a pas de restriction particulière et les règles générales de la norme NF C 15-100 s’appliquent.

Avant d’implanter un équipement (une prise de courant ou un interrupteur par exemple), il faut mesurer sa position dans l’espace et déterminer dans quel volume s’il s’inscrit.

tableau électrique

La norme IP

Les équipements électriques n’ont pas tous le même degré d’étanchéité et d’isolation. C’est pourquoi la norme IP définit un classement qui permet de repérer facilement l’indice de protection d’un équipement comme un luminaire, un radiateur ou un sèche-serviette

Le classement se caractérise par deux chiffres. Le premier chiffre désigne le niveau de protection contre les solides, et le deuxième qualifie le niveau de protection contre les liquides. Par exemple, un appareil qui correspond à la norme IP68 aura les caractéristiques suivantes :

• Totalement protégé contre les poussières (premier chiffre = 6) ;
• Protégé contre l’immersion permanente (deuxième chiffre = 8).

Dans le cas de la salle de bain, c’est le deuxième chiffre qui nous intéresse car il désigne le degré d’étanchéité à l’eau notamment. La norme établit quel niveau d’étanchéité est admis dans chaque volume de sécurité d’une salle de bain. Dans le volume 0, seuls les appareillages de protection 7 (IPX7) sont autorisés. Dans les volumes 1 et 2 et le volume caché, il faut un degré IPX4 minimum.


Devis - Mise aux normes de l'installation électrique


Les différentes classes de protection

Un autre critère permet d’établir si un appareil peut être utilisé dans une salle de bain. Il s’agit de la classe de protection du matériel. Il existe 4 classes de sécurité pour les appareils électriques :

• Classe 0 : l’appareil dispose d’une isolation fonctionnelle mais pas de liaison à la terre. Ce type de matériel est interdit en Europe.

• Classe 1 : l’appareil dispose d’une isolation fonctionnelle et d’une liaison à la terre.

• Classe 2 : l’appareil possède une double isolation (fonctionnelle et matérielle) des parties actives.

• Classe 3 : l’appareil est équipé d’une transformateur TBTS (Très Basse Tension de Sécurité).

Quelles classes de sécurité peut-on installer dans les volumes de salle de bain abordés plus haut ?

Dans le volume caché et le volume 0, il est interdit d’installer un équipement électrique.

Exception : les baignoires à bandeau lumineux ou les installations type balnéothérapie. Il s’agit dans ce cas d’équipements spécifiques et homologués.

Dans le volume 1, on peut installer :

• Un interrupteur ou un éclairage TBTS 12V ;
• Un chauffe-eau (instantané ou à accumulation) de classe 1 ;
• Des canalisations électriques.

En plus de ces équipements, il est possible de mettre dans le volume 2 :

• Un appareil de chauffage de classe 2 ;
• Un éclairage de classe 2 ;
• Une prise rasoir.

Au-delà de ces volumes, il n’y a plus de limitation spécifique aux salles de bain.

lumière salle de bains

Pourquoi faire intervenir un professionnel pour réaliser vos travaux électriques ?

S’il est possible de comprendre les grandes lignes de la norme NF C 15-100, il en faut bien plus pour être capable d’accomplir des travaux électriques dans une salle de bain. En effet, réaliser une installation conforme nécessite un savoir-faire et une connaissance complète de la réglementation en vigueur. Si tous les aspects de la norme ne sont pas respectés, l’installation ne pourra pas être considérée comme conforme. Elle pourrait même présenter des risques pour votre foyer.

Pour ne pas prendre de risques inutiles, il est recommandé de faire intervenir un professionnel du domaine. Nos conseillers spécialisés vous mettent à disposition rapidement un artisan qualifié et certifié du réseau IZI by EDF qui saura réaliser vos travaux électriques dans le respect de la norme. Notre accompagnement personnalisé de A à Z vous aide à suivre toutes les étapes de votre projet. Vous bénéficiez ainsi de travaux de qualité à un prix juste et sans stress.

Contactez-nous dès aujourd’hui ou obtenez votre estimation directement en ligne pour un devis gratuit et personnalisé !

Publié le 16 June 2020

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *