Tableau électrique et tableau divisionnaire : comprendre leur différence

Partager sur

personne-manipulant-tableau-électrique

Tableau électrique, tableau divisionnaire : si les termes sont proches, leur fonction n’est pas tout à fait la même et le premier peut tout à fait exister sans le second tandis que le contraire est impossible… Nous vous expliquons leurs différences en quelques mots dans cet article.

Deux tableaux intégrés à votre installation électrique

L’installation électrique de toute habitation se compose d’un compteur électrique, d’un disjoncteur abonné (aussi appelé disjoncteur de branchement) et d’un tableau électrique.

Lorsque celui-ci est trop chargé en modules et ne peut plus en accueillir de nouveaux, vous avez la possibilité d’installer un tableau électrique divisionnaire.

Les deux sont complémentaires, la différence principale étant que le tableau divisionnaire ne peut pas exister sans le tableau électrique général.

Les travaux d'électricité, c'est IZI !

Je lance mes travaux

Le tableau électrique, pièce maîtresse de l’installation électrique

Son rôle

Le tableau électrique est le point de départ et le cerveau central de l’installation électrique de votre logement, dont il fait par conséquent partie. C’est lui qui permet d’alimenter les prises en tous genres ainsi que les appareils électriques tels que les radiateurs, le chauffe-eau, les volets roulants, etc.

Il a enfin une fonction de protection des équipements et des personnes contre les risques électriques.

Son apparence et sa localisation

Dans votre habitation, il se situe dans la gaine technique de logement (GTL). Sa taille peut être plus ou moins importante selon la superficie du local qu’il alimente. Si c’est un appartement, il prend la forme d’un simple coffret. Si c’est une entreprise ou une usine, il sera alors une armoire, voire un local comprenant plusieurs armoires.

Sa composition

Un tableau électrique regroupe toutes les commandes de l’installation électrique basse tension de votre logement. Sa composition, régie par la norme NF C15-100, comprend a minima des modules suivants :

  • les interrupteurs différentiels (obligatoires), pour protéger les personnes des risques d’électrocution en coupant le courant dès qu’il y a court-circuit.
  • les disjoncteurs divisionnaires ou fusibles, reliés chacun à un circuit et permettant eux aussi de détecter les courts-circuits afin de protéger les équipements électriques de votre habitation le cas échéant.
  • le bornier de terre.
  • les peignes électriques.
  • éventuellement le contacteur heures creuses/heures pleines, si vous avez souscrit à un tel abonnement auprès de votre fournisseur d’électricité.

D’autres composants peuvent éventuellement s’ajouter au tableau électrique en fonction de vos besoins particuliers. En savoir plus sur la composition du tableau électrique.

Le tableau électrique divisionnaire, pièce annexe de l’installation électrique

Son rôle

Distinct du tableau électrique général décrit ci-dessus, le tableau électrique divisionnaire est un tableau annexe permettant d’alimenter les équipements de votre logement en électricité dans certains cas.

Il est utile de l’installer :

  • lorsque le tableau principal n’est pas suffisant pour raccorder tous les équipements de votre logement
  • pour alimenter et protéger une zone spécifique de votre habitation. Le tableau électrique divisionnaire peut en effet se situer à distance du tableau électrique central, ce qui est notamment très utile pour des zones qui en sont éloignées (abri de jardin, piscine, cabane, garage…). En cas d’urgence, vous pouvez ainsi effectuer une coupure sans avoir à vous rendre jusqu’au tableau électrique principal.

Vous l’aurez compris, le tableau électrique divisionnaire n’est pas nécessaire, dans l’absolu, à votre installation électrique. Sa présence ou non dépendra de vos besoins particuliers. Tout savoir sur le tableau divisionnaire.

Vous avez un doute sur la nécessité d’installer un tableau électrique divisionnaire ? Contactez les chargés d’affaires IZI by EDF pour qu’ils vous orientent vers un professionnel agréé. Renseignez-vous également sur la manière d’installer votre tableau électrique divisionnaire.

Sa composition

Il est généralement composé d’une rangée unique de modules, qui ne doit pas être située à moins de 50 cm du sol. Sa sécurité est assurée par un disjoncteur divisionnaire indépendant situé en amont, dans le tableau électrique principal.

Soumis à la norme NF C15-100, le tableau électrique divisionnaire doit être connecté au tableau principal au moyen de conducteurs électriques dont la longueur et la section dépendent de la protection choisie en amont. De plus, seuls les réseaux électriques peuvent y circuler.

De la même manière que le tableau électrique général, le tableau électrique divisionnaire se compose de :

  • un interrupteur différentiel, généralement de type A (pour les circuits qui demandent une grande puissance), ou de type AC pour les circuits classiques ;
  • des disjoncteurs divisionnaires adaptés à la puissance de chaque circuit ;
  • un peigne horizontal ;
  • un bornier de terre.

Publié le 30 Décembre 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Required fields are marked *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.