Courant alternatif monophasé ou triphasé : quelle est la différence ?
Les bases de l'électricité

Courant alternatif monophasé ou triphasé : quelle est la différence ?

Lecture en 5 min

Publié le 10 Juin 2021

-

Le courant électrique se décline sous deux formes. Le plus répandu est le courant alternatif pour l’alimentation en électricité de votre logement. Mais alors pourquoi parle-t-on de courant monophasé et de courant triphasé ? Que désignent-ils ? Quel courant est le plus puissant ? Apprenez à faire la différence entre une installation électrique monophasée et triphasée dans cet article signé IZI by EDF !

Courant monophasé et courant triphasé : définitions

Le courant monophasé a une forme de courant alternatif et non continu. Il est constitué d’une seule phase électrique (d’où l’association des termes « mono » et « phase »). Comment le reconnaître ? L’installation électrique monophasée présente deux câbles, le conducteur de phase (rouge ou noir) et le câble neutre (bleu), parfaitement adaptée aux usages d’un ménage… Autrement dit, le type de courant que vous pouvez retrouver chez vous, à la maison ! La puissance délivrable de tels dispositifs suffit à couvrir les besoins des utilisateurs.

Le courant triphasé, comme son nom l’indique, possède trois phases. Pour un logement ou un atelier, vous aurez alors 4 câbles, en ajoutant celui du neutre. De ce fait, une alimentation en triphasé permet de fournir plus de puissance qu’une alimentation monophasée, tout en assurant une bonne répartition de cette tension à l’intérieur du logement. Une installation électrique triphasée est adaptée à des appareils électriques énergivores fonctionnant en 400 volts (pompes à chaleur, fours professionnels, machines à laver, etc.) la plupart du temps utilisés par des professionnels !

pilones electriques

Monophasé ou triphasé : une différence de puissance

La puissance différencie le monophasé du triphasé. La plupart des logements disposent d’un courant monophasé. Le triphasé est reste toutefois accessible aux particuliers qui le souhaiteraient, notamment pour des habitations énergivores qui possèderaient un compteur électrique puissant, de 18 kVA ou plus. Le triphasée est de manière générale plus approprié pour de petits ateliers professionnels, pour un menuisier par exemple, mais aussi une boulangerie et d’autres commerces.

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

À quel moment recourir au courant monophasé ?

Si votre consommation en énergie est normale et que vous ne possédez pas d’appareil électrique sortant de l’ordinaire, le courant monophasé sera suffisant. Vous pouvez vous chauffer, éclairer et connecter tous vos appareils ménagers à vos prises électriques sans craindre que votre compteur ne disjoncte.

Notez que certains appareils spécifiques, comme une fraiseuse, pourraient avoir besoin d’une tension triphasée pour fonctionner. Dans un cas extrême, vous pourriez utiliser un transformateur si vous souhaitez alimenter une machine de faible puissance.

femme quitte son logement

Pourquoi installer une alimentation triphasée ?

Comme nous l’avons dit, c’est une question de besoin et de puissance. La différence est la tension :

  • 400 volts pour du triphasé entre les phases
  • 230 volts pour du monophasé entre la phase et le neutre

De nos jours, presque tous les appareils sont prévus pour fonctionner avec une alimentation monophasée de 230 V.

Dans quelques cas, lorsqu’un appareil nécessite une puissance plus importante, il faut passer au triphasé. Ce peut être le cas d’une machine, un gros four ou une climatisation importante.

Choisir le triphasé pour une maison neuve : bonne ou mauvaise idée ?

Il fut un temps où EDF réalisait les installations électriques de certaines maisons neuves en triphasé, particulièrement en zone rurale. La raison ? Parer à une consommation en électricité forte ! Aujourd’hui, toutes les maisons neuves (ou presque) sont équipées d’une installation monophasée. En règle générale, le monophasé est à privilégier pour les particuliers, le triphasé est plus adapté aux professionnels et aux entreprises qui ont besoin de faire fonctionner des appareils qui consomment beaucoup d’énergie.

Le triphasé reste toutefois conseillé pour les particuliers dans trois cas de figure :

  • Le compteur d’électricité du logement présente une puissance égale ou supérieure à 18 kVA
  • Lorsqu’une grande distance sépare le compteur du lieu de consommation (le foyer) ; choisir le triphasé permettra alors de limiter les déperditions d’énergie
  • La présence de machines très énergivores comme une pompe à chaleur, un four, un moteur d’entraînement ou bien d’autres appareils de ce calibre

Si vous êtes actuellement en train de construire une maison qui ne répond à aucun de ces trois critères, le monophasé sera adapté aux besoins de votre foyer.

machines exterieures air conditionne

Quels avantages à conserver une installation électrique monophasée ?

Une installation monophasée est bien moins coûteuse et moins complexe qu’une installation triphasée. Les appareils de protection, comme les disjoncteurs, sont moins chers (et souvent aussi moins nombreux) qu’une installation électrique triphasée. De plus, pas besoin d’équilibrer la charge sur les trois phases !

Pour être certain de faire le bon choix, adressez-vous à un électricien ou à votre fournisseur d’énergie. Ils sauront vous orienter au mieux vers le type d’installation le plus adapté aux équipements de votre logement et à vos besoins quotidiens.

Quels sont les inconvénients d’une installation électrique triphasée ?

Une installation en triphasé peut présenter des avantages pour certaines habitations, mais il est important de savoir qu’elle possède aussi des défauts :

  1. le coût et la complexité d’une installation triphasée
  2. le coût d’abonnement d’une fourniture en électricité plus puissante qu’à l’accoutumée
  3. les risques accrus de disjonction

La présence de courant triphasé implique la souscription d’une offre d’abonnement d’électricité pour une puissance égale ou supérieure à 18 kVA. En conclusion, l’abonnement sera plus cher. Il est conseillé de bien vous assurer de la puissance de votre compteur électrique selon vos besoins. Vous éviterez ainsi des dépenses inutiles et réalisez des économies d’énergie !

Attention, le risque de disjonction est plus élevé pour les installations triphasées, compte tenu de la nécessité d’équilibrer la charge sur les phases. Là aussi, un différentiel va vérifier le courant qui circule dans chaque phase. Il est donc nécessaire de s’arranger pour que l’écart reste toujours minime.

Besoin d’un exemple plus parlant ? Votre compteur électrique de 18 kVA est équipé de trois phases de 6 kVA. Malheureusement pour vous, la majorité de vos appareils électriques sont raccordées sur une seule phase (au détriment des deux autres). Ce type de branchement triphasé peut provoquer à terme un déséquilibre de l’installation et une disjonction. Petite mise en garde donc si vous décidez d’installer du triphasé. Il vous faudra veiller à une bonne répartition de vos équipements branchés entre les trois phases.

Quand et comment passer du triphasé au monophasé ?

De manière locale, vous pouvez utiliser une phase et le neutre ; ainsi, vous obtiendrez du monophasé 230V. Il est aussi possible d’associer un transformateur à votre installation, mais attention au branchement, au poids et au coût de ce dernier.

Il est aussi vivement recommandé de passer définitivement votre installation électrique en monophasé. Dans quelles situations types ?

  • Si vous rachetez une ancienne ferme et la transformez en résidence
  • Si vous réaménagez un local professionnel en logement
  • Si vous faites l’acquisition d’une maison exceptionnellement branchée en triphasé et trop coûteuse

Prêt à passer du triphasé au monophasé ? Contactez dans un premier temps votre fournisseur d’électricité pour procéder au changement de puissance. Rapprochez-vous dans un second temps d’un électricien pour adapter votre installation électrique à vos nouveaux besoins (tableau électrique, circuits…).

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

2 commentaires

  • claude says:

    le compteur linki peut il me dire si je suis en mono phasé ou triphasé

    • noemie luca says:

      Bonjour Claude

      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.

      En cas de doute, rendez-vous près de votre compteur électrique et regardez les fils d’alimentation en amont et en aval : vous êtes en monophasé s’il y a deux fils : une phase et un neutre. vous êtes en triphasé s’il y a quatre fils : trois phases et un neutre.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !