Quel calibre choisir pour un interrupteur différentiel ?
Comment calibrer un interrupteur différentiel ?
Tableau électrique

Comment calibrer un interrupteur différentiel ?

Temps de lecture 3 min

L’interrupteur différentiel 30 mA est un organe de sécurité essentiel pour la protection des personnes, installé à même le tableau électrique de votre logement. Pour remplir son rôle de limitation de puissance, le module doit être dimensionné correctement en choisissant le bon calibre. Pour ce faire, il existe 2 méthodes définies par la norme électrique NF C 15-100. Règles de l’amont et de l’aval : zoom sur le calibrage d’un interrupteur différentiel avec IZI by EDF.

Rappel sur la définition d’un interrupteur différentiel

Le calibre d’un interrupteur différentiel désigne l’intensité maximale qu’il peut supporter sans dysfonctionner. Le calibre (ou intensité) d’un interrupteur différentiel s’exprime en Ampères (A).

Les calibres standards des interrupteurs différentiels installés dans les installations électriques de basse tension des habitations sont généralement les suivants :

  • 25A ;
  • 40A ;
  • 63A.

Outre l’intensité, un interrupteur différentiel se caractérise par 2 autres paramètres :

Important !

Attention à ne pas confondre calibre et sensibilité. La sensibilité d’un interrupteur différentiel désigne la valeur du défaut à partir de laquelle le module va jouer son rôle de protection. En général, la sensibilité d’un interrupteur différentiel est de 30 mA. Cela signifie que s’il détecte un écart d’au moins 30 mA entre l’entrée et la sortie de l’installation, l’interrupteur différentiel coupe le courant.

Calcul n°1 : calibrer un inter différentiel en fonction du disjoncteur abonné

La première façon de calibrer un interrupteur différentiel est de considérer l’intensité du disjoncteur abonné. Cette méthode de dimensionnement prend donc en compte le circuit en amont de l’interrupteur différentiel.

👉 La règle de calcul du calibre du différentiel est simple : le calibre de l’interrupteur différentiel doit être supérieur ou égal à celui du disjoncteur EDF. C’est la règle de l’amont.

Exemple : Si vous avez un disjoncteur abonné de 30A, vous devrez choisir un interrupteur différentiel de calibre 40A à minima.

L’info IZI

Le disjoncteur abonné porte différents noms. On parle aussi de disjoncteur principal, disjoncteur EDF, ou éventuellement de disjoncteur de branchement (en cas de distance importante entre le disjoncteur d’abonné et le tableau électrique).

lien redirection

Rénover son installation électrique n’a jamais été aussi IZI !

IZI by EDF remplace et sécurise le tableau électrique de votre logement !

Je découvre IZI by EDF

Calcul n°2 : calibrer un interrupteur différentiel selon la puissance des disjoncteurs en aval

La deuxième façon de calibrer un interrupteur différentiel est de considérer le ou les circuits en aval du module (règle de l’aval). Plus particulièrement, il faut s’intéresser aux disjoncteurs de protection des circuits placés sous l’interrupteur différentiel.

L’info IZI

Un interrupteur différentiel peut protéger jusqu’à 8 circuits électriques. Chacun de ces circuits doit être individuellement protégé par un disjoncteur divisionnaire (magnéto-thermique). 

👉 Le calcul du calibre du différentiel tient compte des règles suivantes. Le calibre de l’interrupteur différentiel doit être égal ou supérieur à la somme de :

  • Tous les calibres des disjoncteurs des circuits de chauffage, des chauffe-eaux, des prises de recharge pour véhicules électriques ;
  • 50 % des calibres des autres disjoncteurs (prises, lumières et autres usages).

Exemple : Un interrupteur différentiel de type A protège les circuits suivants :

🌡️ 1 circuit de chauffage électrique (tranche de 4500 W maximum), avec un disjoncteur 20A ;

🍴 1 circuit spécialisé pour le four électrique, avec un disjoncteur 20A ;

💡 1 circuit propre à l’éclairage, avec un disjoncteur 16A ;

🔌 1 circuit de prises de courant standard (12 prises maximum), protégé par un disjoncteur 20A.

Voici le calcul : 20A + (0,5 x (20A + 16A + 20A)) = 48A. L’interrupteur différentiel doit donc avoir une intensité supérieure à 48A. Vous pouvez alors choisir un interrupteur différentiel 63A.

Le conseil IZI

Si la somme des intensités des disjoncteurs de protection des circuits dépasse 63A, alors il est recommandé de répartir l’ensemble des circuits électriques sur deux rangées. A minima, un tableau électrique principal doit toujours comporter 2 rangées.

lien redirection

Besoin d’un professionnel pour remplacer votre tableau électrique ?

Conseils, devis, visite technique, travaux d’électricité… IZI by EDF vous accompagne de A à Z !

Je demande un devis

Focus sur le calibrage des circuits électriques d’un logement

La norme électrique donne des indications précises sur les interrupteurs différentiels et les disjoncteurs de protection des circuits. Pour appliquer la règle de l’aval, encore faut-il connaître l’intensité maximale préconisée pour chaque circuit du logement. Voici un tableau récapitulatif :

Circuits électriquesIntensité maximale (ampérage)Section de fils
Prises de courant (dites de confort)16A pour 8 prises maximum, ou 20A pour 12 prises maximum par circuit1,5 mm² (si 16A) ou 2,5 mm² (si 20A)
Eclairage16A pour 8 points lumineux1,5 mm²
Chauffe-eau électrique20A2,5 mm²
Radiateurs électriques20A par tranche de 4500 Watts de puissance cumulée2,5 mm²
Four électrique20A2,5 mm²
Lave-vaisselle20A2,5 mm²
Congélateur20A2,5 mm²
Plaques de cuisson32A6 mm²
Machine à laver20A2,5 mm²
Volets roulants électriques16A1,5 mm²

Focus sur les types d’interrupteurs différentiels

On l’a dit, un tableau électrique principal doit à minima être composé de 2 rangées, couverts par 2 interrupteurs différentiels.

La norme électrique aujourd’hui en vigueur (la NF C 15-100) impose en effet au moins 2 différentiels 30 mA par logement, dont au minimum 1 de type A pour les courants continus. 

Pour rappel, plusieurs types de courant coexistent, alimentant les installations électriques de basse tension :

  • Type AC : l’interrupteur différentiel de type AC est adapté à la majeure partie des circuits électriques domestiques (prises de courant, lumière, four, chauffage, etc.) fonctionnant en courant discontinu.
  • Type A : l’interrupteur différentiel de type A est adapté obligatoirement aux circuits spécialisés des plaques de cuisson, aux machines à laver aux points de recharge pour véhicules électriques (nécessitant un courant continu pour leur bon fonctionnement).
  • Type F : l’interrupteur différentiel de type F protège spécifiquement les appareils sensibles aux micro-coupures d’électricité (ordinateurs, systèmes d’alarme, congélateurs par exemple).
Interrupteur différentielCircuits électriques à protéger
Type ACPrises de courant, éclairage, radiateurs, chauffe-eau, four, lave-vaisselle, volets roulants
Type ALave-linge, plaques de cuisson, prise de recharge pour véhicule électrique
Type FCongélateur, informatique
cta offre

Les travaux d'électricité réussis, c'est IZI !

Obtenir un devis

IZI et vous

Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !

Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.

J'ai une question !

Votre question*

Prénom*

Email*

*Champs requisLes informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu'à vous notifier d'une réponse de nos équipes à votre question. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.

10 questions

  • J’aimerai savoir:
    Pourquoi dans le calcul de l’intensité d’un interrupteur différentiel nous avions le coefficient 0,5 qui apparait?
    peut-on placer un interrupteur en amont d’un interrupteur différentiel?

    1. Bonjour,

      C’est la norme électrique NF C 15-100 en vigueur qui l’indique. Un coefficient de x1 est appliqué pour la somme des intensités des disjoncteurs des circuits radiateurs électriques et chauffe-eau électrique, alors qu’un coefficient x0,5 est appliqué pour la somme des intensités des disjoncteurs pour les autres circuits (prises, lumières par exemple).

      Très bonne journée.

  • Bonjour
    J’ai un disjoncteur différentiel de 25a pour ma cuisine j’ai un disjoncteur de 32a mon four et ma taque encastrable sont tous les deux brancher sur la même prise quand je branche les deux mon différentiel saute doige changer mon différentiel et qu’elle ampair mètre merci d’avance

    1. Bonjour,

      En temps normal (pour une installation électrique aux normes), les plaques de cuisson ou la cuisinière électrique (combinant donc four et plaques) doivent être branchées sur un seul circuit dédié et isolé des autres circuits. Cela signifie que vous ne devriez pas avoir deux appareils sur le même circuit en 32A, pour des raisons de sécurité. Néanmoins, certains électriciens font ce qu’on appelle du repiquage de ligne pour “simplifier” la pose. Selon la norme NF C 15-100 en vigueur, il vaut mieux avoir :
      – 1 circuit dédié au four électrique protégé par du 20A
      – 1 circuit dédié aux plaques ou à la cuisinière protégé par du 32A
      Si le circuit disjoncte, c’est que quelque part, soit la puissance de vos appareils est trop forte ; vos appareils ne sont donc pas protégés comme il le faudrait. Soit c’est au niveau du différentiel que cela pose problème. Le différentiel est sensé protéger tous les circuits sur sa rangée. Si vous cumulez un disjoncteur 32A, un autre en 20A, un autre en 16A… votre différentiel de 25A est a priori insuffisant pour couvrir tous vos besoins en électricité sur cette même rangée.
      Je vous conseille de mettre en conformité vos circuits électriques et votre tableau pour ne plus avoir de disjonction récurrente, si tel est votre problème.
      N’hésitez pas à faire un tour sur notre site IZI by EDF pour mettre aux normes tout ou partie de votre logement. Nous faisons intervenir uniquement des électriciens qualifiés.
      Bonne journée !

  • Bonjour , questions pour savoir quel différentiel je dois choisir , mon abonnement 15A, dans ma cuisine je met un disjoncteur 20 A pour un four électrique un 20 A pour le lave vaisselle je met un 20A pour les prises de courant autres 6 prises au total et un 10A pour éclairage led. Un différentiel en40 A est suffisant où il vaut mieux mettre un 63 A

    1. Bonjour,
      La somme des intensités pour les usages que vous décrivez est supérieure à 40 A. Pour tous ces circuits (sauf chauffe-eau, radiateurs, prise pour voiture électrique), l’intensité compte pour moitié.
      Par conséquent, je vous recommande d’installer un 63A, sachant qu’il faudra laisser 20% d’emplacements modules libres sur chaque rangée. Ca vous laissera une marge de manœuvre pour la pose de futurs équipements.
      Ce calcul peut être complexe, sans connaissances en électricité. Je vous invite à vous rapprocher d’un professionnel pour l’installation d’un tableau électrique aux normes et adapté à vos besoins.
      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • Bonjour,

    Sur un interrupteur différentielle de 63A 30mA tétrapolaire, comment ce calcul le calibrage des disjoncteurs sur cet interrupteur est ce que c’est la même chose que pour le monophasé ?

  • J’ai 3 radiateurs elec. de 2000w
    chacun avec un disjoncteur de 16 A
    un interrupteur différentiel de 40 A me semble suffisant ???

    1. Bonjour,

      Non, préférez un différentiel de 63A dans ce cas précis. Il aurait été toutefois plus judicieux de regrouper vos radiateurs au sein d’un seul et même circuit (avec une section de fils et une intensité du disjoncteur à évidemment adapter) pour simplifier la répartition de vos modules sur le tableau et éviter la disjonction du différentiel.
      Je vous recommande de vous rapprocher d’un professionnel si vous n’avez pas (ou peu) de connaissances en électricité.
      Bonne journée

  • Bonjour
    Quel type de tableau électrique choisir ( remplacement d’un ancien ) pour un sous sol qui est plutôt une cave car le sol est en terre battue ,par conséquent humide !
    merci

    1. Bonjour,

      Selon la norme électrique actuellement en vigueur (la NF C 15-100), le tableau électrique doit être installé à l’intérieur du logement, ou dans une annexe directement accessible depuis le logement. En définitive, il peut donc s’agir d’un garage ou d’une cave accessible depuis le logement. Néanmoins, le tableau ne doit pas être installé dans des locaux humides et/ou poussiéreux. La norme n’apporte pas plus de précision sur le niveau d’humidité d’une pièce (sauf interdiction dans les salles d’eau), ni sur la catégorie des caves. Nous ne recommandons donc pas d’installer un tableau à cet endroit-là étant donné la terre battue que vous décrivez et l’humidité relative… Sauf si évidemment toutes les conditions favorables sont réunies et validées par un professionnel.
      J’en profite pour vous dire qu’un déplacement du tableau électrique est tout à fait possible.

      Si vous êtes intéressé par notre offre de remplacement (et de déplacement) de tableau électrique, je vous invite à consulter notre page IZI by EDF et à cliquer sur “je lance mes travaux” ou “je remplace mon tableau”. Il suffira de remplir un formulaire en ligne pour préciser votre besoin et être recontacté par un conseiller spécialisé en électricité.

      Bonne journée !

  • Comment choisir le calibre d’un interrupteur différentiel tétrapolaire ?
    Faut-il considérer le calibre (par exemple 40A) par phase, ce qui revient à 120A au total réparti sur les 3 phase ou bien 40A max au total ?

    1. Bonjour,

      Vous pouvez répartir effectivement vos 3 phases sur 3 rangées, avec 3 différentiels à bien calibrer. Le calcul du calibre se fait par rangée. Si vous utilisez des appareils fonctionnant en triphasé, le mieux est de réserver une rangée du tableau électrique pour le triphasé et prévoir 3 autres rangées en monophasé, avec un différentiel par rangée. Nous vous conseillons dans tous les cas d’installer un tableau électriques 4 rangées.

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !

  • Bonjour,
    J’ai un disjoncteur de protection de 20A qui est alimenté directement à partir des borniers neutre et phase du tableau principal pour alimenter un tableau divisionnaire au garage.
    Dans ce cas il n’est pas à prendre en compte pour le calibrage des disjoncteurs différentiels du tableau principal ?

    1. Bonjour,

      Pas besoin de prendre en compte le calibrage des disjoncteurs du tableau principal pour calibrer ceux du tableau secondaire.

      Bonne journée !

  • J’aimerais savoir si c’est possible d’avoir une démonstration comment choisir le calibre d’un interrupteur différentiel et les étapes du tableau électrique ?

    1. Bonjour,

      Le calcul est le suivant :
      – règle de l’amont : l’intensité de l’interrupteur différentiel doit être supérieure ou égale à l’intensité du disjoncteur d’abonné
      – règle de l’aval : ‘intensité de l’interrupteur différentiel doit être supérieure ou égale à
      * 1 x 0,5 la somme des intensités des disjoncteurs divisionnaires lumières & prises de courant
      * ou 1 x pour la somme des intensités des disjoncteurs pour les circuits convecteurs, chauffe-eau et prise véhicule électrique

      Exemple : une rangée qui comprend un circuit chauffage 20A + circuit prises de courant 16A + circuit lumières 10A
      = 20 + 8 + 5
      = 33
      Choisir dans ce cas un interrupteur différentiel de 40A pour cette rangée.

      Ce calcul est technique. Rapprochez-vous d’un électricien si vous avez un doute.

      Bonne journée !

  • Je suis très satisfait des details lu sur différents types de disjoncteurs différentiels j’en ferai une tres bonne exploitation merci de toujours contacter vos sites pour solutionner en de difficultés je suis au Bénin dans la commune de Banikoara

    1. Bonjour,

      Merci pour votre retour positif !

      Bonne journée de la part d’IZI by EDF !