Comment bien ajouter un tableau électrique divisionnaire ?

Partager sur

tableau-electrique-divisionnaire-comment-ajouter

Lorsque l’on construit une extension ou aménage des combles, il faut revoir son installation électrique. Pour compléter le tableau de répartition principal, il est parfois nécessaire d’ajouter un tableau électrique divisionnaire. IZI by EDF vous donne la marche à suivre.

Qu’est-ce qu’un tableau électrique divisionnaire ?

Le tableau électrique est une installation obligatoire dans tout local disposant de l’électricité. Chez les particuliers, il est situé dans la Gaine Technique Logement. Il doit répondre à la norme NF C 15-100, mais aussi être adapté aux besoins des habitants. Ainsi, il arrive parfois qu’il ne suffise plus pour assurer une distribution du courant sécurisée dans un logement.

Construction d’une extension ou aménagement d’un grenier ou d’un garage : un coffret supplémentaire permet à une annexe de disposer de son propre tableau électrique. Contactez les chargés d’affaires IZI by EDF, qui pourront vous mettre en relation avec un professionnel spécialisé dans ce type d’installation. Comme il pourra vous l’expliquer, ce coffret permet de limiter le nombre de fils à tirer pour adapter le réseau électrique existant à l’arrivée des nouveaux circuits. C’est aussi le meilleur moyen d’avoir à portée de main les disjoncteurs et de pouvoir ainsi les désactiver ou les réarmer quand on se trouve dans la nouvelle pièce. Le tableau électrique divisionnaire est un équipement complémentaire, il ne contient donc généralement qu’une rangée. Cette dernière pourra accueillir jusqu’à 8 circuits, largement de quoi assurer l’éclairage d’un garage ou l’équipement de combles transformés en une chambre.

Les 3 règles pour bien ajouter un tableau électrique divisionnaire

Ajouter un tableau divisionnaire demande de solides connaissances en électricité. Voici les 3 règles à absolument respecter :

Faire un branchement sécurisé

Pour bien ajouter un tableau électrique divisionnaire, il faut commencer par compléter le tableau électrique principal par un disjoncteur divisionnaire. Ce dispositif de protection permettra d’établir la liaison vers le coffret divisionnaire. Ce dernier fonctionne ensuite comme un tableau classique. La phase et le neutre provenant du tableau de répartition principal seront reliés à l’interrupteur différentiel de la rangée, elle-même reliée à ses disjoncteurs divisionnaires grâce à un peigne horizontal.

Choisir un disjoncteur divisionnaire adapté

La deuxième règle, pour bien ajouter un tableau électrique divisionnaire, est de lui associer le bon disjoncteur. Ce dernier, situé dans le tableau principal, doit avoir un calibre suffisant pour supporter les besoins des circuits compris dans le coffret divisionnaire. Les valeurs suivantes sont conseillées :

  • disjoncteur 10 A ou 16 A : pour l’éclairage ;
  • dispositif 16 A ou 20 A : pour les circuits des prises de courant ;
  • dispositif 20 A et 32 A : pour les circuits spécialisés (plaques de cuisson, borne de recharge d’un véhicule électrique).

Pour choisir le disjoncteur divisionnaire de protection, il faudra suivre ces valeurs ou faire la somme de la consommation des futurs circuits.

Tableau électrique

Besoin d’aide pour vos travaux ?

{ Tableau électrique}

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Bon à savoir : choisir le mauvais disjoncteur comporte des risques

Si le choix du disjoncteur protection est crucial pour bien ajouter un tableau électrique divisionnaire, c’est parce qu’un système défectueux peut être très dangereux. Outre les disjonctions à répétition, cela peut engendrer des électrocutions et causer des incendies.

Opter pour la bonne section pour la liaison

Les fils permettant de relier les deux tableaux seront différents selon le calibre du disjoncteur divisionnaire de protection du tableau principal et la longueur qui sépare les deux coffrets. Il est alors conseillé d’opter pour des conducteurs respectant les chiffres suivants :

Pour un disjoncteur 16A

  • Section de la liaison 2,5 mm² pour une longueur maximale de 16 m ;
  • Section de la liaison 4 mm² pour une longueur maximale de 25 m ;
  • Section de la liaison 6 mm² pour une longueur maximale de 37 m ;
  • Section de la liaison 10 mm² pour une longueur maximale de 62 m.

Pour un disjoncteur 20A

  • Section de la liaison 2,5 mm² pour une longueur maximale de 12 m ;
  • Section de la liaison 4 mm² pour une longueur maximale de 20 m ;
  • Section de la liaison 6 mm² pour une longueur maximale de 30 m ;
  • Section de la liaison 10 mm² pour une longueur maximale de 50 m.

Pour un disjoncteur 25A

  • Section de la liaison 2,5 mm² : interdit ;
  • Section de la liaison 4 mm² pour une longueur maximale de 16 m ;
  • Section de la liaison 6 mm² pour une longueur maximale de 24 m ;
  • Section de la liaison 10 mm² pour une longueur maximale de 40 m :

Pour un disjoncteur 32A

  • Section de la liaison 2,5 mm² : interdit ;
  • Section de la liaison 4 mm² : interdit ;
  • Section de la liaison 6 mm² pour une longueur maximale de 19 m ;
  • Section de la liaison 10 mm² pour une longueur maximale de 31 m.

Avant d’intervenir, votre électricien prendra soin de couper l’alimentation de votre logement grâce à l’Appareil Général de Coupure Primaire. Il choisira ensuite les différents éléments électriques en fonction de la pièce à relier.

Par exemple, si vous souhaitez ajouter un tableau divisionnaire à 10 mètres du tableau principal pour l’alimentation d’un bureau, un luminaire et 5 prises seront alors suffisants. Ordinateur, imprimante ou encore chargeur de portable, les appareils qui seront branchés ne nécessitent pas une grande consommation d’électricité, un disjoncteur divisionnaire 16 A suffira. Une section des fils de 2,5 mm² sera donc conseillée. En revanche, pour l’aménagement d’un garage où brancher une plancha, vous aurez besoin d’un disjoncteur de protection 32 A adapté à ce type d’appareil gourmand. Admettons que la distance entre les deux tableaux soit de 20 mètres, alors vous devrez choisir des conducteurs d’une section de 10 mm².

Pour bien ajouter un tableau électrique divisionnaire, il est préférable de faire appel à un professionnel. Avant de débuter le chantier, il prendra soin d’analyser vos besoins. Il pourra ensuite choisir les composants adaptés à l’alimentation de votre nouvelle pièce. Grâce à l’intervention d’un électricien, vous serez assuré d’un branchement garantissant le bon fonctionnement du dispositif et votre sécurité.

Tableau électrique

Remplacement d'un tableau électrique

Publié le 1 Juin 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *