Le parafoudre : qu’est-ce que c’est ?

Partager sur

foudre-frappe-une-ville

Vous connaissez le parafoudre ? Il s’agit d’un équipement de protection contre la foudre qui permet de protéger vos matériels électriques et électroniques. Suivant votre région et votre environnement, l’installation d’un parafoudre est recommandée, voire même obligatoire. Ne bougez pas, on vous explique tout !

Qu’est-ce qu’un parafoudre ?

Un parafoudre n’est ni un parasurtenseur ni un paratonnerre

Un parafoudre n’est pas un parasurtenseur. Bien que dans la littérature, il est parfois possible de rencontrer l’un ou l’autre terme, il s’agit de deux appareils électriques différents. Le parasurtenseur sert à protéger votre installation contre les fluctuations de la tension nominale des réseaux électriques. Un parafoudre a également l’objectif de protéger les équipements mais est plus spécifique. Comme son nom l’indique, il protège vos appareils électroménagers contre la foudre et ses effets (courant de fuite). Désormais, il existe des prises de courant qui jouent le double rôle de parafoudre et de parasurtenseur.

Un parafoudre est également différent d’un paratonnerre. Les paratonnerres ne protègent pas contre le tonnerre bien sûr ! Il s’agit plutôt d’antennes métalliques qui permettent d’ « absorber » les impacts de foudre par temps d’orage. Le paratonnerre est utile pour éviter que la foudre tombe sur des structures plus sensibles. Le paratonnerre joue donc sur la foudre elle-même, tandis que le parafoudre limite ses conséquences électromagnétiques. Souvent, ces deux équipements fonctionnent de pair. À proximité d’un paratonnerre, l’installation d’un parafoudre est logiquement recommandée, voire obligatoire.

Le parafoudre protège votre matériel électrique

Votre installation se compose de nombreux équipements électriques comme une machine à laver, une box internet, une télévision, etc. Leur alimentation électrique nécessite un branchement à une prise de courant (prise murale, multiprise, etc.). Coûteux, ces matériels et leur circuit électrique doivent être protégés par des modules installés dans le tableau électrique. C’est pourquoi le risque foudre doit être pris en compte.

Par temps d’orage, il arrive que la foudre tombe juste après un éclair. Or, lorsque la foudre frappe à proximité de votre logement, elle peut engendrer des effets transitoires du type surtension électrique. Bien que courts, ces phénomènes sont d’une grande intensité. En l’absence de protection contre les surcharges, ils peuvent endommager les équipements, voire les « griller ». Comment se prémunir contre les effets de la foudre ? Vous pouvez éteindre et débrancher chaque matériel électronique avant un orage… Ou alors, vous pouvez installer une protection parafoudre !

Quel est le fonctionnement d’un parafoudre ?

Le parafoudre sert à dévier « l’excès » de courant embarqué sur le réseau électrique à cause de la foudre. Le parafoudre détecte la surtension puis dévie le courant de foudre à la terre (à l’image d’une prise de terre classique). Votre installation électrique est ainsi protégée. Il existe trois grandes technologies de parafoudres.

Les diodes d’écrêtage

Il s’agit de diodes qui « écrêtent » le courant électrique lorsqu’il présente des pics anormaux. Très rapides à réagir (réactivité de l’ordre de la picoseconde), elles sont particulièrement adaptées à la protection d’équipements sensibles.

De plus, elles sont capables de détecter des phénomènes extrêmement courts, d’une durée d’à peine quelques nanosecondes. C’est l’ordre de grandeur des décharges électrostatiques par exemple.

Enfin, elles encaissent des crêtes de courant sans être endommagées. Autrement dit, même après des crêtes de quelques centaines d’ampères, votre parafoudre sera encore en état de marche et vous n’aurez pas besoin de le remplacer.

Les varistances

La varistance (ou varistor) est une résistance à valeur variable. Plus la tension à ses bornes est importante, plus sa résistance diminue. Autrement dit, lorsqu’il y a des grosses surtensions, la résistance dérive le courant pour l’évacuer. Le temps de réponse des varistances est de l’ordre de 25 nanosecondes.

Comparées aux diodes d’écrêtage, les varistances sont plus sensibles aux surtensions. En cas de forte surtension, la tension de référence de la varistance peut être modifiée. À terme, la varistance peut devenir inopérante. Pour cette raison il est souvent recommandé d’installer un déconnecteur thermique pour protéger votre varistance.

Les éclateurs

Les éclateurs sont constitués de deux électrodes plongées dans un gaz (air, argon ou néon). En cas de surtension, un courant s’établit entre les deux électrodes, ce qui permet l’évacuation du courant vers la terre.

Comparés aux deux autres technologies, les éclateurs présentent un temps de réaction inférieur. En effet, l’ionisation du gaz est un processus long par rapport à la constante de temps d’un défaut électronique.

Quelles sont les règles en matière d’installation de parafoudre ?

Ce que dit la norme NF C 15-100 sur les parafoudres

La norme NF C 15-100 définit les conditions dans lesquelles il est obligatoire d’installer une protection parafoudre. Par exemple, la norme contient une cartographie du territoire français en matière de niveau kéraunique. Concrètement, il s’agit du nombre de jours de tonnerre par an. Si le niveau kéraunique est supérieur à 25 (Drôme, Haute-Corse, Dordogne, etc.) alors le parafoudre est obligatoire.

Pour une protection efficace, la norme rend également obligatoire l’installation de parafoudre si votre logement est situé à moins de 50 mètres des éléments suivants :

  • Paratonnerre ;
  • Clocher d’église ;
  • Antenne relais ;
  • Haute structure métallique de type hangar par exemple.

L’installation de parafoudres

Il existe trois types de prise parafoudre, et chacun possède son propre niveau de protection :

  • Type 1 : localisé dans le tableau électrique principal (onde de courant 10/350 µs) ;
  • Type 2 : installé dans chaque tableau électrique (onde de courant 8/20 µs) ;
  • Type 3 : localisé directement aux bornes des appareils électroniques (onde de courant 8/20 µs).

La norme NF C 15-100 détaille les combinaisons et le nombre de prises à installer. Par exemple, si votre logement est situé dans un bâtiment équipé d’un paratonnerre, alors vous devrez installer des parafoudres de type 1 et 2. En l’absence de paratonnerre, les types 2 sont suffisants.

Le parafoudre est un dispositif de protection contre les surtensions générées par la foudre. La norme NF C 15-100 renseigne sur le type de parafoudres à installer en fonction du lieu où vous habitez et de votre environnement immédiat. Avec le parafoudre, dormez sur vos deux oreilles en cas d’orages, vos installations électriques sont protégées !

Remplacement de tableau électrique

Publié le 8 octobre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *