Qu’est-ce qu’un piquet de terre ? - IZI by EDF
Qu’est-ce qu’un piquet de terre ?
Rénovation électrique

Qu’est-ce qu’un piquet de terre ?

Temps de lecture 3 min

En France, la norme NF C 15-100 impose toute une série d’obligations à respecter pour les installations électriques domestiques. Ces règles garantissent le confort dans le logement tout en assurant une protection contre les risques électriques. Parmi ces dispositifs de sécurité indispensables, on retrouve la mise à la terre. Dans de nombreux cas, ce système nécessite l’installation d’un piquet de terre. Dans cet article à point nommé, IZI by EDF vous explique à quoi sert un piquet de terre.

Piquet de terre : quel est son rôle ?

A la moindre anomalie qui menace le réseau, le défaut de courant est détourné vers la terre. La prise de terre, les fils de terre et les borniers de terre transmettent le courant jusqu’à un piquet de terre, littéralement planté dans la terre.

Ce piquet métallique conducteur est la solution plébiscitée par les électriciens pour rénover un logement sans raccordement à la terre.

Installation d’un piquet de terre : où le planter ?

La mise à la terre peut se faire de différentes façons :

Pourtant parfois, l’installation d’un piquet de terre s’avère impossible (nature du terrain, raisons administratives, etc.). Un disjoncteur différentiel de haute sensibilité de 30mA sera alors nécessaire, installé sur le tableau de répartition principal.

Un piquet de terre est correctement installé s’il remplit sa fonction de réceptacle des fuites de courant. Les prises de courant 2 P + T doivent présenter une valeur inférieure à 100 Ohms. Et plus la valeur reste faible, plus la protection gagne en efficacité. Cette résistance dépendra de la composition du sol où le piquet de terre a été planté, et de son taux d’humidité (qui peut néanmoins varier selon les saisons). Pour réduire la résistance du dispositif, certains professionnels n’hésitent pas d’ailleurs à poser plusieurs piquets de terre, au lieu d’un seul.

outils et materiel electricien

Quelle profondeur du piquet de terre ?

Un piquet de terre mesure au minimum 2 mètres. Il peut se composer d’un tube d’acier galvanisé (minimum 25 mm de diamètre), d’un tube profilé (minimum 60 mm de côté) ou encore d’une barre de cuivre ou d’acier (minimum 15 mm de diamètre).

Ensuite, un conducteur de terre relie le piquet de terre à la borne de terre principale. A cela s’ajoutent des conducteurs de protection reliés à chaque appareil et si besoin des liaisons équipotentielles.

Cette intervention exige une très bonne connaissance de la réglementation en vigueur et des différentes techniques pour créer une prise de terre efficace. Faites appel aux électriciens experts du réseau IZI by EDF pour mettre votre installation électrique aux normes de sécurité et de confort actuelles !

cta offre

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

La mise à la terre : rappel

La mise à la terre d’un logement relie les prises et les interrupteurs du logement à un élément conducteur planté directement dans le sol. En cas de fuite de courant ou de défaut d’isolation d’un appareil, le courant potentiellement dangereux est dirigé vers le sol. Ainsi, le risque d’électrisation s’annule. Associé à un disjoncteur différentiel calibré pour les circuits du logement, le courant va se voir immédiatement coupé.

Pour rappel, la mise à la terre devient un dispositif de sécurité obligatoire pour toute installation électrique :

  • depuis 1969 pour les pièces d’eau (salle de bain notamment)
  • depuis 1991 pour toutes les pièces d’un logement (pièces d’eau et pièces sèches)

Notez, que les salles de bain requièrent un dispositif spécifique. La mise à la terre concerne uniquement les conduits et éléments métalliques de votre salle d’eau (baignoire en métal, canalisations et huisseries métalliques…). Il est dans ce cas impératif d’installer une liaison équipotentielle adaptée.

interrupteur arrache avec fils apparents

Vous habitez un logement récent, construit post 1991 ? L’installation électrique de votre maison ou appartement est a priori mise à la terre et respecte la norme électrique NF C 15-100. La construction de votre logement est antérieure à cette date et aucune rénovation ne semble avoir été engagée depuis ? Assurez-vous que la mise la terre soit bien présente et correctement réalisée, ou engagez des travaux.

cta offre

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

IZI et vous

Vous ne trouvez pas l'information que vous recherchez ? Posez votre question à nos auteurs afin qu'ils puissent vous apporter la meilleure réponse !

Merci de correspondre avec courtoisie et de ne pas partager de données personnelles pour garantir votre confidentialité.

J'ai une question !

Votre question*

Prénom*

Email*

*Champs requisLes informations recueillies via ce formulaire sont traitées par le service d’IZI by EDF en charge de la gestion de ces demandes. Votre adresse mail ne sera pas diffusée et ne sert qu'à vous notifier d'une réponse de nos équipes à votre question. Pour en savoir plus sur la gestion de vos données et vos droits, cliquez-ici.

1 question

  • Bonjour,

    Un piquet de terre de 2 m doit-il obligatoirement être enfoncé verticalement ?
    Deux piquets de 1 m sont-ils équivalent à un piquet de 2 m ? Si oui, à quelle distance l’un de l’autre les implanter et comment les relier ?

    Une barre de cuivre, ou câble, peut-elle être posée horizontalement, à quelle profondeur et de quelle longueur ?

    La barre de coupure doit-elle obligatoirement être installée à l’extérieur de la maison et
    à quelle hauteur du sol ?

    Merci de vos réponses et conseils.

    Bien sincèrement.

    Pascal DELESMONT

    1. Bonjour,

      Un piquet de terre doit être enfoncé verticalement à 2 mètres du sol minimum, selon la NF C 15-100 (reportez-vous à cette norme). Ensuite, pour la barrette et le collier, ils doivent rester accessibles pour relier le tableau au piquet de terre, c’est ce que recommande la norme (pas de hauteur indiquée). Il faut également tenir compte de la résistance de la terre pour choisir un différentiel de protection adapté et définir le nombre de piquets à installer. Au regard de vos interrogations, nous vous recommandons de passer par un professionnel, car ce type d’installation est technique, peut être dangereux et ne s’improvise pas.

      Bonne journée !