Rôle et mesure de la mise à terre d’une prise de courant

Mise-a-terre
Partager

Savez-vous si vos prises électriques sont mises à la terre ? D’ailleurs, votre installation électrique dispose-t-elle d’une prise de terre extérieure ? Si vous ne savez pas comment répondre à ces questions, pas de panique ! Derrière ces mots savants se cachent des notions relativement simples. IZI by EDF vous aide à y voir plus clair !

Qu’est-ce que la mise à la terre d’une prise électrique ?

Pour faire simple, mettre à la terre d’une prise électrique consiste à relier le bloc de prise à une prise de terre. Voilà une définition qui amène une autre question : à quoi sert une prise de terre ?

La prise de terre est un élément qui assure la sécurité d’une installation électrique. En effet, elle protège les personnes en cas de défaut d’isolement d’un appareil électrique.

En temps normal, l’armature métallique d’un équipement électrique (un lave-linge, un sèche-cheveux, etc.) n’est traversée par aucun courant électrique. Par contre, si le câble d’alimentation de l’appareil est abîmé par exemple, les fils peuvent entrer en contact avec l’armature. Le courant s’échappe alors vers l’enveloppe de l’appareil et toute personne qui entrerait en contact avec elle serait traversée par ce même courant. Au mieux, il ne s’agira que d’une électrisation légère, mais cela peut aussi conduire à une électrocution mortelle !

Heureusement, ce scénario n’est possible qu’avec une prise sans mise à la terre. Si on ajoute la terre à la prise, on offre à la fuite de courant un autre chemin pour s’échapper : vers le sol. Concrètement le courant passe par le fil de terre de la prise électrique et circule dans un conducteur de terre jusqu’au sol extérieur.

Une prise électrique mise à la terre est donc beaucoup plus sûre car elle permet d’évacuer les fuites de courant accidentelles vers le sol plutôt que vers les personnes en contact avec l’appareil.

prise électrique

Comment réaliser la prise de terre ?

La prise de terre est donc l’élément final du dispositif de mise à la terre. Mais de quoi s’agit-il ? C’est un élément qui crée un contact physique entre l’installation électrique est le sol. Il faut donc enfouir un conducteur électrique dans le sol.

On distingue deux façons de faire une prise de terre :

  • La méthode à fond de fouille. Il s’agit de poser un conducteur (généralement un fil de cuivre nu) en périphérie de fondations de la construction. Le conducteur forme alors une boucle horizontale dans le sol à au moins 60 cm de profondeur.
    C’est la méthode qui est généralement recommandée. Elle est obligatoire dans le cas d’une construction de bâtiments d’habitation collectifs.
    Une alternative consiste à enfouir le câble dans une autre tranchée horizontale qui ne fait pas forcément le tour de la maison. Il s’agit alors de la méthode en fond de tranchée. Dans ce cas, le conducteur doit se situer à au moins un mètre de profondeur et minimum 20 cm de toute canalisation.
  • La méthode du piquet de terre. Cette technique consiste à planter un piquet (généralement en acier galvanisé) verticalement dans le sol. Le piquet doit avoir une profondeur minimum de deux mètres. La tête du piquet est raccordée au conducteur de terre. La connexion doit rester accessible grâce à un système visitable protégé contre la corrosion.
    Pour diminuer la résistance de la prise de terre, il est possible d’installer plusieurs piquets de terre. Les piquets devront alors être espacés d’au moins deux mètres les uns des autres.
    Cette méthode est la plus courante en rénovation de bâtiments existants.

La résistance de la prise de terre

La caractéristique majeure d’une prise de terre est sa résistance qui est mesurée en ohms. La résistance qualifie la force qui empêche le passage d’un courant. De ce fait, plus la résistance de la prise de terre est faible, moins elle s’opposera à l’évacuation du courant électrique vers la terre, et plus la protection sera efficace.

C’est la nature du sol qui détermine la résistivité du sol et donc la résistance de la prise de terre. Par exemple, les sols argileux ont une résistivité très faible. À l’inverse, les sols calcaires ou pierreux ont une résistivité très élevée.

Selon la résistivité du sol, il faudra plus ou moins de surface de contact pour obtenir la bonne résistance de la prise de terre. Cela se traduit par un ajustement de la longueur (ou du nombre) de fil de terre ou de piquet de terre.

La prise avec mise à la terre est-elle obligatoire ?

C’est la norme française NF C 15-100 qui établit les règles en matière d’installation électrique dans les locaux d’habitation. Cette norme rend obligatoire de raccorder la prise à la terre. Dans le passé, seules les prises situées dans les pièces d’eau devaient être mises à la terre. Cependant, depuis 1991, la règle a été étendue à toutes les pièces du foyer. La prise de terre doit avoir une résistance maximale de 100 ohms.

L’obligation d’ajouter la terre a une prise concerne les installations neuves, mais aussi les extensions et les locaux entièrement rénovés. La mise à la terre des prises électriques est indispensable dans le cas d’une mise aux normes électriques.

La mise à la terre des prises dans les constructions anciennes est fortement recommandée puisqu’il s’agit d’un dispositif de sécurité majeur.

prise électrique

Comment savoir si une prise est mise à la terre ?

Une prise plate qui ne comporte que deux pôles (2P) n’est pas raccordée à la terre. Visuellement, la prise murale comporte seulement deux fiches femelles.

Pour reconnaître une prise avec mise à la terre, il faut que la prise ait une troisième fiche, mâle cette fois. C’est la petite tige métallique qui ressort d’une prise. Une prise mise à la terre a donc un format rond avec deux fiches femelles et une fiche mâle.

Attention, le fait d’avoir une prise ronde ne signifie pas forcément que la prise est mise à la terre. En effet, rien ne vous dit que le fil de terre arrive bel et bien jusqu’à cette prise. Si vous avez un doute, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui pourra vérifier le câblage de vos prises. Il contrôlera également l’ensemble du dispositif de mise à la terre jusqu’à la prise de terre.

Devis mise à la terre de l'installation électrique

Publié le 30 juillet 2020

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *