Acheter une voiture hybride : comment bien la choisir ?

Partager sur

voiture-hybride

Si la voiture électrique gagne de plus en plus de terrain, les véhicules hybrides ne sont pas en reste. Ils présentent l’avantage de se trouver à mi-chemin entre le véhicule thermique et la voiture électrique. Parce que de nombreuses idées préconçues – et parfois fausses – circulent à propos de ce véhicule à bicarburation, IZI by EDF vous aide à bien choisir votre nouvelle voiture 

Etes-vous plutôt hybridation légère, rechargeable ou full hybrid ?

Ces trois types d’hybride présenteront des points forts ou des points faibles selon vos besoins.

  • L’hybridation légère

Vous la trouverez aussi sous le nom de « micro-hybridation », « mild Hybrid » ou encore « Hybride 48V ». Il s’agit d’un moteur électrique de petite taille qui vient « pousser » le moteur thermique lors des reprises. Vous économisez ainsi du carburant (souvent des petites quantités seulement). En revanche, là où vous êtes clairement gagnant, c’est sur les émissions de CO2 : elles sont nettement réduites, et votre malus écologique est bien moindre.

Gardez bien en tête qu’avec une mild Hybrid, vous ne pourrez pas rouler en permanence à l’électrique. Vous retrouverez ce genre de petit moteur sur des véhicules de petites dimensions à vocation économique. Votre consommation diminuera, et le prix d’achat n’en souffrira pas trop. Ces moteurs font aussi le bonheur des grosses cylindrées, qui peuvent alors voir descendre leur malus.

  • L’hybridation rechargeable

Vous la trouverez sous les noms de « PHV » ou de « PHeV ». L’hybride rechargeable combine deux moteurs en un : le thermique et l’électrique.  Vous aurez à recharger votre véhicule en le branchant à une borne électrique (celles des voitures électriques conviennent parfaitement) ou à votre domicile. Selon votre voiture, vous pourrez rouler entre 20 et 100 km en toute autonomie.

Si vous désirez plus de puissance, les deux moteurs peuvent fonctionner en même temps. Pratique en ville pour vous éviter de consommer du carburant, ce dispositif demandera plus d’essence sur une autoroute, du fait du poids des batteries.

Si vous effectuez surtout des trajets de la vie de tous les jours avec votre voiture, ce type de moteur est idéal pour vous. En effet, avec une voiture 100% électrique, vous serez vite limité par l’autonomie de votre véhicule.

Les hybrides rechargeables sont le meilleur investissement des gens qui roulent beaucoup : le véhicule est cher à l’achat. Les amateurs de véhicules premium y trouveront aussi leur bonheur, puisqu’ils leur offriront à la fois un moteur puissant et un malus écologique réduit.

  • Le Full Hybrid

Lors du freinage d’un véhicule hybride classique, le moteur thermique récupère l’énergie. Ainsi, l’hybride classique ne nécessite pas que vous la branchiez pour pouvoir rouler : les batteries se rechargent d’elles-mêmes.

Ce système convient bien à une utilisation en ville. Le surcoût que vous aurez à supporter par rapport à une essence classique reste semblable à peu de choses près à celui occasionné par le diesel. Ces véhicules se trouveront tout à leur aise avec les automobilistes qui avalent les kilomètres, surtout en ville et dans leurs périphéries.

Notez qu’il existe une quatrième famille d’hybrides, les micro-hybrides. Nous les mettons un peu « à part », car leur fonction se résume à offrir une aide au conducteur au moment de l’accélération et permet de consommer moins de carburant.

  • La micro-hybride

Le composant électrique d’une micro-hybride affiche une puissance bien modeste. Son rôle n’est pas d’assurer la traction du véhicule. Il sert seulement à donner à la voiture une poussée supplémentaire pour faciliter son accélération, son redémarrage après un arrêt et de récupérer l’énergie dans les phases passives.

Les avantages de cette technologie sont multiples : un développement de produit plus simple et avec des budgets moins conséquents. Notez pour ceux que cela intéresse qu’il est possible de transformer votre modèle thermique en un modèle micro-hybride.

Concrètement, pour vous, automobilistes, votre avantage se situe du côté de votre consommation, puisque celle-ci se voit réduite lorsque vous conduisez en ville. Vous bénéficiez aussi d’une assistance électrique sur votre moteur thermique pendant les phases d’accélération. Et comme ce passage de l’un à l’autre de ces deux modes de fonctionnement se fait sans que vous ayez à intervenir, ce véhicule se veut plus simple d’utilisation que les hybrides.

Enfin, dernier avantage et pas forcément des moindres, la micro-hybride est moins onéreuse.

Pour faciliter votre vue d’ensemble, voici un petit récapitulatif des points forts et des points faibles de chaque type de véhicule :

  • La micro hybride

– points forts : son installation ne vous coûtera pas grand-chose et elle ne consomme presque rien si vous roulez en ville ;

– points faibles : elle ne vous sera utile qu’en ville, son mode de fonctionnement peut être inconfortable lorsqu’il y a des embouteillages. Si tel est le cas, n’hésitez pas à carrément d’activer le système.

  • La mild-hybrid
  • Points forts : vous ferez des économies de carburant significatives, elle se montre agréable à utiliser, son moteur thermique présentes des performances vraiment intéressantes.
  • Points faibles : elle ne propose pas de mode 100% électrique.
  • La full-hybrid
  • Points forts : vous consommerez vraiment moins en ville, votre démarrage se fera en 100% électrique, vous gagnez en performance, son moteur thermique se veut agréable à l’utilisation.
  • Points faibles : en 100% électrique, l’autonomie du véhicule n’est pas optimale.
  • L’hybride rechargeable
  • Points forts : une belle autonomie lorsque vous roulez en 100% électrique, quelques heures suffisent pour recharger votre véhicule (sur secteur), certains modèles sont proposés en modèle 4×4.
  • Points faibles : son prix d’achat est plus élevé, elle est plus lourde que les autres types de véhicules, selon votre modèle, le volume de votre coffre peut être réduit.
Hybride

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Hybride

Besoin d’aide pour vos travaux ?

Faites nous votre demande de devis afin d’élaborer votre projet ensemble.

Demander un devis

Les différentes séries d’hybrides

En plus de la technologie d’hybridation, ces véhicules vous offrent aussi trois architectures de motorisation différentes. Ces architectures caractérisent le positionnement des moteurs et leur mode de fonctionnement. On distingue trois séries : l’hybride série, l’hybride parallèle et l’hybride série-parallèle (qui constitue un mélange des deux séries précédentes).

Choisir votre véhicule hybride en fonction de votre budget

Forcément, lorsque l’on souhaite acquérir un nouveau véhicule se pose la question du budget.

Les véhicules hybrides sont des véhicules électrifiés, c’est donc sans surprise que vous verrez que leur prix sont plus élevés que ceux des voitures thermiques. Pour vous donner une base de comparaison, sachez qu’un modèle hybride vous coûte en moyenne de 1000 à 3000 € de plus par rapport à un diesel.

Pourquoi un tel écart de prix ? En raison de la technologie embarquée évidemment, mais aussi pour la puissance plus élevée des modèles hybrides. Et si vous vous dirigez plutôt vers les hybrides rechargeables, prévoyez plutôt une hausse du prix de 5 000 euros.

Mais si vous utilisez votre véhicule dans des conditions optimales, vous vous y retrouverez car votre véhicule hybride consommera moins d’essence.

La fonction Stop & Start ne vous coûtera pas un euro de plus, puisqu’elle est maintenant installée en série sur presque tous les nouveaux modèles construits.

Concernant le tarif global, les hybrides rechargeables sont plus chers que les véhicules traditionnels. Voici quelques exemples :

 Tarifs en cours en 2021Puissance en chevaux
Peugeot 3008 GT Line Hybrid 225 e-EAT847 800 €225
Peugeot 3008 GT Line PureTech 180 EAT841 300 €180
Renault Captur Intens e-tech Plug-In 16034 850 €160
Renault Captur Intens Classique TCe 140 EDC FAP28 150 €140

Quelles aides financières pour faciliter l’achat d’un véhicule hybride ?

Depuis 2020, les véhicules hybrides ont malheureusement été retirés du système de bonus-malus écologique. Seuls les voitures dégageant moins de 20g de CO2 /km figurent dans ce système. Il existe toutefois d’autres aides.

  • Le malus écologique

Comme les voitures hybrides émettent une quantité moindre de CO2 par rapport aux véhicules classiques, leur malus est revu à la baisse. En 2020, pour une émission de CO2 au moins égale à 110g/km, vous pouvez économiser plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’euros au moment de l’acquisition de votre véhicule.

  • La prime à la conversion

La prime à la conversion désigne l’aide à l’achat d’un véhicule hybride neuf ou d’occasion. Pour qu’elle vous soit accordée, il faut que votre véhicule affiche un taux d’émission de CO2 compris entre 51 et 109 g / km. Son prix à l’achat doit rester inférieur ou égal à 50 000 €. Enfin, votre hybride doit pouvoir assumer une autonomie au moins égale à 5à km lorsqu’il est en mode électrique.

Pour en finir avec les conditions, sachez que cette prime est également soumise à la mise à la casse de votre ancien véhicule, immatriculé avant janvier 2006 pour les moteurs à essence et avant 2011 pour les moteurs diesel.

Quel est le montant de cette prime ? Depuis le mois d’août 2020, il s’élève à 1 500 € lorsque le revenu fiscal de référence ne dépasse pas les 13 489 €. Pour les ménages plus modestes, cette aide peut s’élever à 3 000 €. Même chose pour les personnes résidant à plus de 30 km de leur lieu de travail ou affichant un kilométrage annuel supérieur à 12 000 km.

  • Dispense des frais d’immatriculation

Selon le nombre de chevaux fiscaux, des émissions de CO2 et du prix du cheval fiscal de la région dans laquelle vous résidez, le prix de votre certificat d’immatriculation peut observer des variations.

Si vous êtes chanceux, vous vivez peut-être dans une des régions qui offrent une exonération partielle (le plus souvent, 50%) ou totale de la taxe régionale et de la taxe de gestion accompagnant l’achat d’un véhicule hybride. Si c ‘est le cas, sachez qu’il ne vous restera qu’à régler la redevance d’acheminement, soit 2,76 € !

De quelle autonomie avez-vous besoin ?

Avant de vous élancer tout sourire chez votre concessionnaire préféré, réfléchissez à l’autonomie dont vous aurez besoin.

Si vous optez pour un modèle hybride, vous ne disposerez que de quelques kilomètres d’autonomie et vous pourrez vous réjouir de votre conduite zéro émission. La batterie d’1kW et la vitesse limitée à 50 km/h autorisent un usage en ville.

La micro-hybride et la mild-hybrid ne disposent d’aucune autonomie lorsque vous roulez en 100% électrique. C’est le moteur thermique qui se charge de faire avancer le véhicule.

Si vous optez pour l’hybride rechargeable, votre autonomie sera évidement plus importante. La batterie affiche une puissance comprise entre 8 et 12 Kw. Pendant 20 à 60 km, vous aurez le bonheur de pouvoir rouler en 100% électrique. Attention toutefois, pour pouvoir profiter d’une telle autonomie, certaines conditions doivent être réunies : certaines conditions de circulation et certains types de routes. Vous parviendrez plus facilement à trouver cette autonomie en ville que sur les autoroutes. C’est logique : en ville, vous pouvez récupérer de l’énergie au moment où vous décélérez, alors que sur autoroute, votre véhicule se montrera plus gourmand en énergie.

Attention : selon votre mode de conduite et l’endroit où vous roulez, le moteur thermique viendra en renfort du moteur électrique plus facilement. Votre autonomie électrique se trouve donc, de fait, réduite.

A quelle vitesse roulerez-vous à bord de votre hybride ?

Votre vitesse maximale va dépendre de la technologie d‘hybridation de votre véhicule, lorsque vous roulerez en 100% électrique. Sachez que seules les full-hybrid et les hybrides rechargeables offrent cette possibilité. Et parmi ces deux-là, c’est l’hybride rechargeable qui se montre la plus performante, avec une vitesse maximale à peu près deux fois supérieure à celle de l’hybride non rechargeable.

Ainsi, la vitesse maximale à laquelle vous roulerez en 100% électrique variera entre 50 et 60 km/h pour une hybride non-rechargeable, et de 130 km/h pour une hybride rechargeable. La première atteint sa vitesse maximale que lorsque vous accélérez sans forcer. La seconde peut rouler à 130 km/h jusqu’à ce que sa batterie soit complètement vidée. Notez que certains modèles disposent d’une touche permettant d’imposer le mode électrique au véhicule. Grâce à cela, vous pourrez augmenter votre vitesse de croisière même en accélérant franchement.

A quelles économies pouvez-vous vraiment prétendre avec une voiture hybride ?

Arrivé à ce stade de notre présentation, vous vous en doutez peut-être : les économies que vous réaliserez avec votre hybride dépendent directement de la technologie de votre véhicule, et des trajets que vous réalisez.

  • Les économies avec une micro-hybride

Encore une fois, il faut rouler en ville pour que ce type de voiture soit vraiment intéressant. Vous économiserez environ 10% de carburant. Si vous roulez sur route, vous ne réalisez aucune économie.

  • Les économies avec une mild-hybrid

En fonction du mode sur lequel vous roulerez, votre voiture mild-hybrid vous permettra de réduire votre consommation de 15 à 20%.

  • Les économies avec une full hubrid

En ville, votre économie de consommation peut se monter à 40%. Si vote parcours vous fait alterner entre ville, voies rapides et autoroutes, votre économie diminue et stagne plutôt entre les 15 à 20%.

  • Les économies avec une hybride rechargeable

Lorsque vous roulez en 100% électrique, vous ne consommez aucun carburant. Vous pouvez aussi réduire la consommation de votre thermique sur un trajet mixte de 20%.

Source d’inspiration : quelles hybrides se vendent le mieux en France ?

Vous hésitez encore ? Pour peut-être trouver de l’inspiration et le modèle qui vous convient, voici quelques informations quant aux modèles d’hybrides qui se vendent le plus dans l’hexagone.

Sur la première marche du podium, on retrouve la Toyota Yaris. Ce qui n’est pas vraiment surprenant lorsqu’on se souvient que le constructeur japonais est le pionnier en France. Il propose d’ailleurs 14 des 30 modèles les plus vendus sur notre territoire !

Les 4 voitures les plus vendues sont toutes issues des ateliers de Toyota : la Yaris Hybride, le modèle C-HR, le modèle Corolla et le RAV4.

En 5e position se trouve le modèle Niro de la marque Kia.

Vient en 6e l’Outlander des constructeurs Mitsubishi, suivi à la 7e place par Toyota, de nouveau, et son modèle Auris.

En 8e place se trouve la marque Honda, avec son modèle CR-V et en 9e place, deux ex aequo avec Hyundai et son modèle Ioniq, et Lexus avec son modèle NX.

Quelles sont les particularités des véhicules selon leur marque ?

  • Les modèles de Toyota et Lexus

Les deux marques ont choisi le même « système » : le train épicycloïdal. Cette « technique » permet à la voiture de voir sa roue motrice intérieure prendre le virage à une vitesse moindre que la roue extérieure. La puissance du véhicule se divise alors entre les deux moteurs, et non plus entre la gauche et la droite.

  • Les modèles Honda

Le moteur électrique affiche une belle puissance, et c’est lui qui assure la propulsion de la voiture. Un deuxième moteur sert quant à lui de générateur ; il est entraîné par le moteur essence. Celui-ci n’intervient que si vous roulez au-dessus de 80 ou 90 km/h. Il n’y a aucune perte mécanique, puisque le moteur essence n’est pas relié à la boîte de vitesse. Les ingénieurs Honda disent de ce véhicule qu’il s’agit en fait d’« une voiture électrique rechargée par un moteur thermique. »

  • Les modèles Renault

Le système de la marque repose sur une de leurs conceptions dédiées à la F1. On trouve dans la voiture un moteur à essence et une boîte de vitesses de type moto. Celle-ci présente la particularité de ne disposer ni de synchroniseurs, ni d’embrayage, ni de marche arrière. C’est en effet un petit moteur électrique qui se charge de ces fonctions. La propulsion électrique et la récupération d’énergie sont assurées par un autre moteur, plus gros que le précédent. Là encore, il n’y a quasiment pas de perte mécanique.

  • Les modèles Hyundai et Kia, Peugeot, Citroën, Volkswagen et Audi

On retrouve cette fois, entre l’embrayage d’une boîte de vitesses robotisée et le moteur essence un moteur électrique. C’est ce dernier qui entraîne la boîte de vitesses, ce qui nuit au rendement du véhicule. Afin de pallier à ce désagrément, Hyundai a opté pour un moteur à cycle Atkinson, qui nécessite moins d’énergie. La marque a aussi fait le choix d’une batterie plus grosse pour booster le fonctionnement électrique du véhicule.

De leur côté, PSA et Volkswagen se sont tournées vers l’hybride rechargeable, ce qui leur permet de diminuer leur consommation énergétique. Et avec des tarifs et des puissances vraiment marquées (on parle de 225 ou 300 chevaux dans les entrailles de la Peugeot 3008), difficile de tenir la comparaison… !

Comment fonctionne un modèle hybride ?

La grande particularité du véhicule hybride, c’est qu’il allie deux moteurs : le thermique et l’électrique.

Le plus souvent, le moteur électrique prend à sa charge les 50 premiers kilomètres de chaque trajet, avant de passer le relais au moteur thermique. Si vous accélérez d’un seul coup, c’est le moteur thermique qui fait avancer votre voiture.

Lorsque le véhicule décélère, freine ou que le véhicule descend, l’énergie cinétique se voit transformée en électricité. Ainsi, le moteur électrique du véhicule est-il rechargé à moindres frais.

Vos déplacements peuvent-ils se satisfaire d’un moteur hybride ?

Selon les trajets que vous effectuez, vous n’aurez pas besoin du même moteur. Par exemple, si vous vous déplacez souvent en milieu urbain, votre véhicule « à demi électrique » garde de belles performances. D’ailleurs, vous serez même gagnant avec un moteur hybride : lorsque votre véhicule freine, il emmagasine de l’énergie et peut redémarrer sans consommer d’essence.

Si vos vacances vous amènent à emprunter l’autoroute, votre véhicule assure là aussi le travail, grâce à son moteur thermique. En revanche, vous aurez besoin en carburant ne compensera pas le surcoût au moment de l’achat.

Pour résumer, que vous avaliez les kilomètres ou que vous ne serviez de votre véhicule que pour de courts trajets réguliers, la motorisation hybride peut vous convenir. Seul impératif : conduire un peu en ville. Votre achat sera plus vite amorti.

N’oubliez pas de bien assurer votre nouvelle voiture hybride !

Une fois votre hybride garée dans votre garage ou branchée à votre borne, n’oubliez pas que la loi vous oblige à assurer votre véhicule. Si vous ne souhaitez que l’assurance minimum, optez pour une garantie responsabilité civile. Mais attention, ce type de contrat ne prend en charge que les dommages causés à une tierce personne lors d’un accident dont vous êtes responsable.

Alors quand on connaît le prix d’achat d’une hybride, mieux vaut prendre une assurance tous risques. Elle vous garantira une protection bien plus complète, et vous roulerez l’esprit tranquille.

Hybride

Installation d'une borne de recharge de voiture électrique

Méfiez-vous des fausses hybrides !

Nous ne pouvions pas terminer notre article sans vous adresser cette petite mise en garde. Plusieurs constructeurs laissent penser, dans leurs publicités, que leurs voitures appartiennent à la catégorie des hybrides, lorsque leurs véhicules se contentent de proposer aux conducteurs une assistance électrique de quelques cheveux seulement. Si cela ressemble au Stop & Start, sachez qu’il ne s’agit en réalité que d’une aide au démarrage, et non d’un véhicule hybride. Votre consommation sera légèrement réduite et vous observerez une meilleure souplesse de votre moteur au démarrage, mais vous ne verrez aucune différence sur les routes. SI cette amélioration et ses 1 000 euros de surcoût vous tentent, c’est à vous de peser le pour et le contre, mais retenez qu’il ne s’agit pas d’une hybride.  

Publié le 2 Juin 2021

Obtenez un devis

Recevez rapidement un devis sur-mesure

Les données sont collectées par IZI by EDF en vue de vous proposer un devis commercial gratuit. Vous disposez du droit de vous inscrire sur la liste d'opposition au démarchage téléphonique bloctel.gouv.fr. Plus d'infos : Charte de traitement des données IZI by EDF

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.