Comment mettre aux normes un tableau électrique ?

Partager sur

Le tableau électrique est un élément incontournable dans un logement. Pour cause, il régule toute votre installation électrique. Votre tableau est vétuste et trop ancien ? Une mise aux normes électriques s’impose afin d’assurer la sécurité des occupants et de vos équipements. Comment rénover et mettre aux normes un tableau électrique ? Réponse avec IZI by EDF !

Comment réaliser la mise aux normes d’un tableau électrique ?

Bientôt propriétaire d’un logement ancien à rénover au goût du jour ? Attention, votre installation électrique n’est probablement pas aux normes électriques françaises en vigueur ! Pour sécuriser votre logement, une mise aux normes du tableau électrique s’impose. Cette opération nécessite des connaissances bien spécifiques et doit être confiée à un électricien qualifié.

Les règles de conception, de pose et de sécurité de la NF C 15-100 d’une installation électrique ne vous disent rien ? Confiez donc vos travaux d’électricité à un pro !

La norme NF C 15-100

La norme NF C 15-100 impose un cadre réglementaire strict en matière d’électricité dont les dernières évolutions datent de 2016. Elle s’applique aussi bien pour la construction que pour la rénovation et concerne les installations électriques de logements, de bâtiments agricoles, d’industries ou encore de locaux professionnels.

Dans les grandes lignes, cette norme assure la sécurité des installations électriques. Elle oblige notamment :

  • La mise à la terre de toutes les masses métalliques du logement avec un raccordement à un conducteur de protection
  • La protection des circuits électriques des pièces d’eau par un interrupteur de 30 milliampères (mA)
  • La mise en place d’un disjoncteur dès le début du tableau électrique
  • L’installation d’un parafoudre (obligatoire sous certaines conditions dans certaines régions)
  • L’installation de dispositifs différentiels ou de protection contre les courts-circuits.

Les normes obligatoires sur la composition du tableau électrique

Pour que votre installation électrique soit aux normes et donc conforme, le tableau doit :

  • Etre installé à l’intérieur du logement dans un espace dédié, à savoir au sein d’une gaine technique du logement (GTL), composée du disjoncteur d’abonné, du tableau électrique et du coffret de communication, et d’un espace technique du logement (ETEL), pour contenir la gaine électrique et ses éléments constitutifs
  • Etre composé d’une réserve utile (au moins 20 % d’emplacements disponibles)
  • Etre équipé d’un dispositif de coupure d’urgence
  • Associer au moins 8 disjoncteurs pour chaque différentiel 
  • Avoir une protection unique installée pour chaque appareil de chauffage 
  • Disposer d’un disjoncteur différentiel de type A et un de type AC
  • Associer un disjoncteur divisionnaire ou un coupe-circuit à chaque circuit
  • Etre équipé de rails inclinables, etc.

Les normes d’information et de repérage sur le tableau électrique

Selon la norme NF C 15-100, chaque circuit du tableau électrique doit être repérable et doit préciser les pièces du logement desservis et leur fonction. Il est nécessaire que les occupants du logement puissent identifier facilement les composants du tableau électrique. Si votre équipement n’est pas correctement étiqueté, il n’est donc pas conforme.

Logement neuf ou complètement rénové : les normes obligatoires pièce par pièce

La remise aux normes d’un tableau électrique vous assure un bon état de fonctionnement de l’installation électrique (fonctions de distribution, de contrôle et de protection de chaque circuit électrique pour chaque pièce du logement).

Selon la norme NF C 15-100 , la mise en conformité exige pièce par pièce :

  • Pour la cuisine : 1 circuit 32 ampères (A) + 2 circuits 20A + 6 prises 16A dont au moins 4 pour le plan de travail (si cuisine supérieure à 4 m²) + 1 point d’éclairage DCL
  • Pour le séjour : 1 prise 16A tous les 4 m² avec 5 prises au minimum + 1 prise téléphone + 1 prise TV (ou TJ45) + 1 point d’éclairage avec socle DCL
  • Pour les chambres : 3 prises 16A + 1 prise RJ45 + 1 point d’éclairage avec socle DCL
  • Pour la salle de bain : 2 prises 16A + 1 point d’éclairage avec luminaire IP X4 ou obturateur
  • Pour les WC : 1 point d’éclairage avec socle DCL 
  • Pour les autres pièces : 1 prise 16A + 1 point d’éclairage avec socle DCL.
femme canapé salon moderne

Pourquoi mettre aux normes votre tableau électrique ?

Le tableau électrique est installé et rendu accessible dans tout type de logement, prenant la forme d’un boîtier.

La mise aux normes des tableaux électriques garantit la sécurité des personnes et de l’installation électrique des logements. L’électricité est distribuée dans tout votre logement, sans risque de panne ou de dommage.

Le remplacement du tableau électrique apporte également plus de confort au quotidien et permet de réaliser des économies d’énergie. L’installation de modules complémentaires de type télérupteur, contacteur jour-nuit ou horloge vous aident d’une certaine manière à contrôler vos consommations d’électricité.

Comment installer un tableau électrique aux normes ?

Choisir un tableau électrique adapté relève du travail d’un professionnel. Généralement, deux paramètres rentrent en compte :

  • La taille du tableau (conditionnée par le nombre de pièce de votre logement) doit pouvoir accueillir tous les dispositifs de protection et les éventuels circuits électriques complémentaires
  • Le nombre de modules installés justement quantifié doit protéger vos équipements dans toutes les pièces de la maison

L’installation d’un tableau électrique aux normes s’effectue ensuite par un électricien qualifié, en 10 étapes :

  1. Couper complètement le courant électrique du logement
  2. Projeter l’emplacement du tableau électrique, le plus proche du disjoncteur général. Le coffret sera alors situé entre 1 mètre et 1,80 mètres du sol (hauteurs réglementaires)
  3. Définir des repères sur le mur et percer des trous pour fixer le tableau
  4. Raccorder le nouveau tableau aux bornes de sorties du disjoncteur général avec deux câbles rigides (noir ou rouge pour la phase et bleu pour le neutre)
  5. Placer le disjoncteur différentiel en tête de rangée, et le disjoncteur divisionnaire en bout de rangée
  6. Raccorder chaque circuit aux bornes de sortie des coupe-circuits divisionnaires
  7. Insérer deux bornes d’arrivée, phase et neutre, sur le disjoncteur divisionnaire
  8. Relier l’ensemble avec des peignes
  9. Etiqueter sur chaque circuit les pièces de votre logement concernées ainsi que leur fonction
  10. Refermer le capot et remettre le courant dans le logement
outils artisan
Plumber, Electrician, Repairman, Manual work, Service

Rénovation du tableau électrique : qui s’en charge ?

La mise aux normes d’un tableau est une opération technique qui doit être réalisée par un électricien professionnel. De bonnes notions en électricité ne suffisent pas. La manœuvre nécessite un savoir-faire et de très bonnes connaissances des dispositifs de sécurité et de mise en place des circuits électriques.

Besoin d’un coup de main ? Les électriciens du réseau IZI by EDF certifiés Qualifelec, ont toutes les compétences requises pour mettre en conformité votre installation électrique. Choix du matériel adéquat, respect des règles de sécurité, dépose de l’ancien coffret, pose du nouveau tableau… Bénéficiez de nos offres IZI by EDF clé en main !

Les travaux d’électricité en toute sécurité, IZI !

Je lance mes travaux

La vérification de la mise aux normes d’un tableau électrique

Les travaux menés pour une mise aux normes électriques du tableau peuvent faire l’objet d’un contrôle par le Consuel (Comité national pour la sécurité des usagers de l’électricité).

La demande de Consuel (document Cerfa) est rempli par l’auteur des travaux à la fin du chantier ; autrement dit, par votre électricien. Un agent de l’organisme Consuel se déplace ensuite à votre domicile pour vérifier la conformité de votre installation électrique aux différentes normes NF C 15-100. Si tout est aux normes, un certificat de conformité électrique vous est alors octroyé par l’agent du Consuel.

Bon à savoir : l’attestation de conformité électrique délivrée par le Consuel est obligatoire pour tous travaux de construction (bâti neuf), d’agrandissement et de rénovation dès lors qu’il y a mise hors tension de l’installation par le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité (à savoir Enedis).

Quel est le prix d’une mise aux normes d’un tableau électrique ?

Tout d’abord, vous devez savoir qu’il n’existe pas de tarif fixe pour la mise aux normes d’un tableau électrique. En effet, les prix varient en fonction de votre localisation, de la configuration de votre installation, de la surface de votre logement, des composants, des éléments domotiques ou encore de la gamme de matériel électrique choisi.

Vous souhaitez réaliser le remplacement complet de votre tableau électrique ? L’intervention (main-d’œuvre comprise) devrait vous coûter entre 1 000 et 1 800 euros. La demande d’attestation de conformité auprès du Consuel est également à votre charge. Comptez alors 100 à 200 euros de frais supplémentaires, variables selon le document Cerfa exigé (Cerfa jaune, vert, bleu ou violet).

Publié le 1 Avril 2021

Un commentaire, une question ?

Posez votre question
confirmation

Merci pour votre contribution.

Votre commentaire sera soumis à une modération avant d’être publié.

Leave a Reply

Champs requis *

Décrivez-nous votre question, commentaire*

Prénom*

Email*

L'adresse mail collectée ne sera pas publiée. Vous serez notifié via cette adresse d'une réponse de nos équipes à votre commentaire. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données, cliquez-ici.

2 commentaires

  • jean louis says:

    un ancien electricien a t’il le droit de changer un ancien tableau electrique cher un particulier pour un nouveau au normes actuelles sans passer par un professionnel .merci

    • noemie luca says:

      Bonjour Jean Louis.
      Merci d’avoir pris le temps de nous écrire.
      Normalement il est mieux de faire changer votre tableau électrique aux normes actuelles par un professionnel.
      Un ancien électricien devrait disposer d’assures pro (décennales) s’il souhaite intervenir chez un client.
      Bonne journée de la part d’IZI by EDF!

      3